Muttersholtz / Ungersheim : quelle est la commune la plus verte d'Alsace ?

2 août 2018 à 19h46 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Ungersheim ou Muttersholtz ? (@ Top Music)

Quelle est la commune la plus verte d’Alsace ? Nous sommes allés à Muttersholtz (Bas-Rhin) et à Ungersheim (Haut-Rhin), deux communes connues pour leurs actions en faveur de l’environnement. Petite « battle » entre les deux !

Ungersheim et Muttersholtz ont avant tout des points communs. Les deux communes recensent chacune environ 2 000 habitants. Dans les espaces verts, aucun pesticide n’est utilisé. Mais en-dehors de cela, les deux communes ont des particularités propres.

A Muttersholtz, l’aventure éco-citoyenne débute dès les années 70 avec la construction de la 1ère Maison de la nature de France, bâtie en 1971. Aujourd’hui appelée « Maison de la nature du Ried et de l’Alsace centrale », elle forme et éduque petits et grands à l’environnement.

A Ungersheim, l’une des actions phares a été la mise en place de la plus grande centrale photovoltaïque d’Alsace sur des toitures au pied du terril Marie-Louise. Entré en fonction fin 2012, le projet a été porté par Ungersheim et Feldkirch dès 2008. Les panneaux produisent l’équivalent d’une consommation électrique de 10 000 personnes.

La centrale photovoltaïque à Ungersheim / La Maison de la nature à Muttersholtz

La question de l'énergie au coeur des communes

Côté énergie justement, un projet de centrale hydroélectrique sur l’Ill va voir le jour à Muttersholtz, alors qu’à Ungersheim une chaufferie bois alimente déjà les équipements municipaux.

Un grand projet est aussi en cours à Ungersheim : la construction d’un « éco hameau » zéro carbone sur 22 hectares dans le domaine Champré. Des maisons « positives » y sont construites. La 2ème tranche vient d’être lancée. A Muttersholtz, ce sont les bâtiments communaux qui retrouvent une deuxième jeunesse : l’école primaire et la salle des fêtes ont été rénovées en BBC, et le nouveau gymnase est à énergie postive, équipé de panneaux photovoltaïques (le bâtiment produit plus d’énergie qu’il n’en consomme), et des travaux de rénovation thermique sont maintenant en cours à la mairie.

L'éco hameau à Ungersheim / L'école rénovée BBC de Muttersholtz

Pour le bien-être des habitants

D’autres projets concernent encore plus directement les habitants, comme le « carré pour la biodiversité » à Muttersholtz. Les habitants sont invités à laisser un carré de leur jardin sans pesticide et sans traitement. En 2016, à Muttersholtz, cela représentait 4 600 m2 d’espace de biodiversité. Aussi un sentier pieds nus gratuit (Sensoried) permet de valoriser la biodiversité, ainsi qu’un atelier « Pommes et miel » pour protéger les vergers (70 000 litres de jus de pommes sont produits par an).

A Ungersheim, l’accent est mis sur les enfants. Le transport scolaire est assuré par Richelieu et Cosack, deux chevaux qui font aussi des travaux agricoles. A la cantine, depuis 2009, les enfants mangent 100% bio tous les jours. La nourriture provient notamment de l’exploitation maraîchère mise en place sur huit hectares par la commune. Une nouvelle cuisine, labellisée Bio, a d’ailleurs vu le jour en 2014. Elle confectionne 500 repas par jour pour les deux écoles d’Ungersheim et pour six écoles des villages voisins. Par ailleurs, Ungersheim a lancé sa propre monnaie en juillet 2013 : le radis !

Le sentier pieds nus de Muttersholtz / La monnaie locale à Ungersheim

Difficile - vous l’aurez compris - de départager les deux communes alsaciennes. A nos yeux, impossible de dire laquelle est plus verte que l’autre. Ce qui est sûr c’est qu’Ungersheim et Muttersholtz sont de beaux exemples alsaciens pour un avenir plus vert.


D’autres récompenses pour les deux communes :

Ungersheim est inscrite dans la démarche des « Villes et villages en transition », la commune suit ainsi 21 actions basées sur trois principes : autonomie intellectuelle, indépendance énergétique et autonomie alimentaire. En 2016, Ungersheim a reçu la Victoire des cantines rebelles dans la catégorie « territoire en transition ». Et Ungersheim fera partie d’Alternatiba cette année (le 12 août), un tour de France sur tandems organisé par une association basque.

Muttersholtz a été reconnue Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) en 2015. En 2017, Muttersholtz a décroché le titre de Capitale Française de la Biodiversité. Le Label Eco Ecole récompense chaque année des actions menées par les enfants de l’école de Muttersholtz.


Pour découvrir les communes :

www.muttersholtz.fr/

 

www.mairie-ungersheim.fr


Reportage réalisé par la Haut-Rhinoise Emeline Riffenach et la Bas-Rhinoise Céline Rinckel