La baignade tranquille

4 juillet 2018 à 11h01 par Sebastien Ruffet

TOP MUSIC
Un plongeon en toute confiance / @TopMusic

Il fait chaud, et rien de tel qu'une bonne baignade pour se rafraîchir. En sécurité, c'est encore mieux.

Les Alsaciens aiment se baigner. Pas forcément besoin de traverser la France pour trouver des plages bondées d'ailleurs, puisqu'une vingtaine de plans d'eau sont recensés dans la région. Gambsheim, Kruth, Nonnenbruch ou Keskastel, autant d'endroits naturels où il fait bon s'aérer. Sans compter les piscines bien évidemment.

Mais pour une baignade tranquille, il y a des petites mains qui bossent dur. Et la préfecture a rappelé quelques consignes de sécurité :

  • Choisissez une baignade surveillée par un maître-nageur et respectez les zones de surveillance.

  • Ne quittez jamais vos enfants des yeux, et ne les laissez jamais seuls dans l’eau. Sachez qu’un enfant peut se noyer dans 20 cm d’eau en moins de 3 minutes.

  • Respectez la couleur des drapeaux : la baignade est interdite si le drapeau est rouge.

  • Lisez attentivement le règlement affiché sur le site.

  • Equipez vos enfants de brassards adaptés à leur taille ou d’un maillot de bain à flotteurs.

  • Ne consommez pas d’alcool avant ou pendant la baignade.

  • Entrez dans l’eau toujours très progressivement, surtout après une exposition prolongée au soleil, afin d’éviter un choc thermique, voire une hydrocution.

Même dans une piscine privée, la vigilance est de mise.

Qualité de l'eau

Ça, c'est pour la sécurité, mais l'autre point important, c'est la qualité de l'eau. Tout le monde connaît le fameux Pavillon Bleu des plages côtières, mais dans une gravière ou dans une piscine, la qualité de l'eau est aussi scrutée de près. C'est l'Agence Régionale de Santé qui s'en occupe (analyse bactériologique et analyse physico-chimique chlore/pH), à raison d'une fois par mois pour les piscines, publiques ou privées, et deux fois par mois pendant l'été sur les plans d'eau ouverts à la baignade. En 2017, à l'échelle du Grand Est, l'ARS a réalisé plus de 5000 prélèvements et analyses, à la recherche de virus, bactéries et autres champignons.

Pour finir, la gendarmerie est aussi mise à contribution avec la montée en puissance des activités sportives et aquatiques qui peuvent comporter des risques : vélo, ski, roller, skateboard, équitation, alpinisme, spéléologie, sports aériens, sports en eau vive...

Vigilance, prudence et crème solaire.


> La qualité des eaux de baignade dans le Bas-Rhin 

> La qualité des eaux de baignade dans le Haut-Rhin

> La carte en temps réel