Les 1/4 de finale vus par les filles de la rédac'

Publié le 06/07/2018 à 06:28 - Mise à jour le 06/07/2018 à 06:44

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Les 1/4 de finale vus par les filles de la rédac' Des pronostics en toute objectivité avec Top Music.

Temps de lecture : 15 min

Vous êtes amateurs de pari sportif ? Alors lisez ça, nos journalistes décryptent chaque pays avec précision. 

> Les beaux gosses

Olivier Giroud : Le beau gosse par excellence (et je ne dis pas ça parce qu’il est Français). Mais quelle classe tout de même !

Carlos Andrés Sánchez : C’est son sourire qui m’a fait craquer. Coquin va !

AVANTAGE FRANCE

> La bouffe

Le Boeuf Bourguignon : Y a-t-il vraiment besoin de décrire le bœuf bourguignon ? Un de nos plats les plus emblématiques... Boeuf, carottes, oignons et vin rouge : les incontournables d’une table française ! 

La Tarta Pascualina : C’est une espèce de tourte, farcie de blettes (parfois d’épinards et de carottes) d’oeufs et de fromage. Elle peut accompagner les pièces de viande, mais on la déguste aussi bien seule.

AVANTAGE URUGUAY pour le dépaysement !

> Le style

Même tendance : le bleu ! Mais "nos" Bleus ont le plus beau maillot, très stylé. Un bleu marine classique sur le torse et un beau dégradé sur les manches. Très classe. Le bleu clair de l'Uruguay, trop fade !

AVANTAGE FRANCE

> Le jeu

Les jeunes Bleus doivent passer la vitesse supérieure et se mettre en branle dès la première minute et transformer les occasions de but ! Les Bleus devront s’affirmer davantage pour exister jusqu’à la victoire.

Ils ont le sang chaud les Uruguayens avec un Luis Suarez bien connu pour être un « mordeur ». La Celeste de Cavani va faire mal aux Bleus.

AVANTAGE URUGUAY pour la niaque sur le terrain !

Bilan : L'opposition de style, la fougue face à la classe, et sur un coup de dé, l'Uruguay arrache la qualif'.

 

> Les beaux gosses

Sébastian Larsson : Une jolie petite frimousse comme s’il sortait d’une série télé pour ado ! Après on ne va pas se le cacher, tous les joueurs de l’équipe de Suède sont des beaux grosses !

Jesse Lingard : Il a vraiment l’air trop cooooool ! Et il n’arrête pas de sourire! Quel sourire !

AVANTAGE ANGLETERRE

> La bouffe

Les Fish’n chips : Du poisson frit (aiglefin ou cabillaud) et des frites au vinaigre... un plat régressif, calorique mais bon pour le moral !

Köttbullar med lingonsylt : Un nom barbare pour parler des savoureuses boulettes de viandes en sauce, accompagnées d’une sauce aux airelles. On accompagne tout ça d’une petite purée de pommes de terre... Appétissant.

AVANTAGE ANGLETERRE pour le côté régressif du fish’n chips !

> Le style

Un beau rouge pour l'Angleterre, ou blanc intégral, pour un maillot sobre, classe et traditionnel. Le rouge l'emporte sur le jaune de la Suède beaucoup moins lumineux que celui du Brésil, et col en V moins flatteur pour les joueurs.

AVANTAGE ANGLETERRE

> Le jeu

La vieille Europe aux aguets : L’exploit pèse sur les épaules du « prince Harry » Kane. L’attaquant trône au classement des meilleurs buteurs du Mondial.  

Les Vikings sont bien là : Le collectif suédois étonne par sa solidité physique et défensive. On ne cerne pas bien qui sont les joueurs clés mais la surprise est possible !

AVANTAGE ANGLETERRE pour l’expérience des grands rendez-vous !

BILAN : L'Angleterre, avec flegme, s'impose dans un match relativement banal.

 

 

> Les beaux gosses

Alisson Becker : On dirait un rugbyman, très bien bâti, un regard de braise, je veux bien un câlin moi !

Axel Witsel : Pour ses yeux et sa coupe de cheveux de ouffff !!!!

AVANTAGE BRESIL

> La bouffe

La Feijoada : Un plat roboratif qui pourrait faire penser à notre cassoulet français : des haricots noirs cuits en bouillon avec du porc (queue, oreilles, pattes et en saucisses). Au Brésil, on accompagne traditionnellement la feijoada de riz, de frites de manioc et de tranches d’oranges. Un plat léger dans l’ensemble.

Chocolat ? Vous avez dit chocolat ? Pas de débat !

AVANTAGE BELGIQUE

> Le style

Ce jaune ultra lumineux du Brésil nous séduit. Le maillot des Belges rouge orangé avec le drapeau en plein milieu, faute de goût !

AVANTAGE BRESIL

> Le jeu

Pas très en forme Le Brésil et sa légende « presque » perdue. On attend beaucoup d’un Neymar qui se fait parodier à toutes les sauces. Pourtant leur style de jeu « dansé » reste un plaisir pour les yeux.  

Le diable est dans les détails. Eden Hazard en chef d’orchestre et son collectif vont se reprendre après un 8ème très chaud face au Japon. 

AVANTAGE BELGIQUE avec un collectif plus efficace.

BILAN : Le quart le plus sexy, le plus goûteux, et le plus spectaculaire. Ça se termine aux tirs aux buts par un caramel qui ne doit rien au Hazard.

 

 

> Les beaux gosses

Anton Shvets : Un certain charme, mais finalement dans l’équipe de Russie je n’ai pas eu de coup de cœur. Peut-être pas trop mon type d’homme !

Andrej Kramaric : une coupe de cheveux dans le vent et un petit air d’enfant sage…

AVANATAGE CROATIE

> La bouffe

Le Bortsch : Cette soupe traditionnelle sent bon l’hiver ! Faite pour réchauffer elle est cuisinée avec du chou, de la betterave de la viande et des pommes de terre... Un plat convivial comme on les aime !

Les Sarmas : Des feuilles de chou à choucroute farcies à la viande hachée et au riz, le tout cuit dans un bouillon à la viande fumée... On en sent le doux fumet jusqu’ici! Ça sonne comme un plat réconfortant qu’on mange en famille quand il commence à faire froid!

AVANTAGE CROATIE pour les feuilles de chou à choucroute farcies (clin d’oeil à l’Alsace) !

> Le style

Très difficile à porter ce maillot damier rouge et blanc, ça donne un mauvais teint. Choix gagnant pour la Russie, du rouge et un design un peu rétro avec deux larges bandes blanches. 

AVANTAGE RUSSIE

> Le jeu

On sait que jouer chez soi ça peut changer la donne ! Et les Russes pourraient nous surprendre dans ce quart. Ce collectif reprend des forces dans l’engouement populaire.

La Croatie, c'est un peu l’histoire du foot européen. Cette équipe ne demande qu’à briller, avec de jeunes talents sur le terrain.

AVANTAGE RUSSIE (je sais, Seb va pas être content) mais la charge émotionnelle va les porter !

BILAN : Ce quart "slave" ne sera peut-être pas le plus beau, mais sera le plus intense. Une dramaturgie qui ira bien sûr aux tirs aux buts, et Luka Modric pour clouer le bec d'Alexandr Golovine.

 

 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.