Les kinés en ont plein le dos !

5 juillet 2018 à 13h36 par Carole Campo

TOP MUSIC
Manifestation nationale des kinés à Paris @M.Petit

Grève nationale des kinés ce jeudi 5 juillet. Direction Paris pour une manifestation devant le Ministère de la santé à 14h.

Les kinésithérapeutes sentent leur profession menacée depuis qu’un arrêté a été publié dans le journal officiel le 13 février 2018. Il donne droit à d’autres professionnels, comme les chiropracteurs, les esthéticiennes ou encore les professeurs de sport adapté, de dispenser des soins qui demandaient jusqu'alors des compétences de kinésithérapeute. 

Pour les kinés, le problème ce ne sont pas ces autres professionnels qui sont bien formés, mais c’est une façon pour le gouvernement d’amorcer le déremboursement des soins de rééducation, au profit des mutuelles privées, et les patients seront les premiers touchés.

Ecoutez Mélanie Petit, masseur-kinésithérapeute à Haguenau :

 Si les soins ne sont plus remboursés, la demande sera plus restreinte, car les gens n’auront plus les moyens d’accéder à ces soins. Ou alors, les mutuelles rembourseront les soins dans un premier temps, mais les patients seront directement concernés, ils vont devoir payer davantage de mutuelle, et certains ne pourront pas se le permettre.

Et ce n’est pas la seule raison pour laquelle ils manifestent aujourd’hui : depuis six ans, les salaires des kinés ont à peine été revalorisés, alors que d’autres professionnels de la santé ont vu leurs salaires augmenter plusieurs fois : 

Le 1er juillet, un avenant est passé pour revaloriser une toute petite partie de nos sous-actes [...] on nous a donné des miettes pour qu'on se taise, et le reste n'a absolument pas bougé. 

La grogne des kinésithérapeutes concerne aussi la reconnaissance par l'Etat de leur diplôme au grade de Master 2 (Bac+5), ainsi que les droits du congé parental, ils souhaitent obtenir les mêmes que les autres professionnels de santé, ils dénoncent une couverture maternité beaucoup trop faible.

Finalement, c'est tout un ensemble de revendications qui conduit les kinés de France et leurs syndicats devant le Ministère de la Santé ce jeudi. 

Tous les kinés et tous les syndicats sont vraiment unis pour dénoncer cet ensemble de problèmes qui nous inquiète de plus en plus.

Galerie Image

TOP MUSIC
TOP MUSIC
TOP MUSIC
TOP MUSIC