La SIG tient ses frenchies

24 juillet 2018 à 11h03 par Sebastien Ruffet

TOP MUSIC
Nicolas Lang participe cette semaine à un stage à Mulhouse / @Page FB Nicolas Lang

L'effectif de la SIG subit cet été un profond bouleversement. Avant l'arrivée des Américains, le club strasbourgeois a fait signer Nicolas Lang.

C'est ce qu'on appelle un bon soldat. Un joueur solide, fiable. Le Mulhousien Nicolas Lang revient au bercail, vers son Alsace natale. Depuis l'annonce de sa fin de contrat avec l'ASVEL, on se disait qu'un Alsacien en Alsace, ça aurait de la gueule. Et quelques jours plus tard, c'est officiel. L'arrière vient compléter l'accent français de la SIG après les arrivées de Jérémy Nzeulie (champion de France 2013 avec Nanterre, 2017 avec Chalon), Jacques Alingue (formé en Alsace, à Haguenau, puis Souffelweyersheim), sans oublier Flo Piétrus (qui a prolongé) et Ludovic Beyhurst (formé au club). Nicolas Lang, c'est quand même une semaine des As, deux coupes de France et deux titres de champions, dont celui de 2016, avec l'ASVEL contre la SIG en finale. 

La SIG va bouger

Pour la suite, la semaine devrait s'annoncer décisive pour la SIG. On sait que deux joueurs importants de l'équipe avaient fait un appel du pied marqué au président Martial Bellon. Zack Wright et David Logan avaient soufflé l'idée de finir leur carrière à la SIG avec une petite année de contrat en plus. Mais depuis Zack Wright a un peu changé ses plans. Quant à l'artilleur David Logan, comme d'habitude avec lui, c'est plutôt discret. Il y a quelques semaines, le président Bellon nous indiquait que des discussions étaient en cours. Pour aboutir cette semaine ? Ou pour clore définitivement le chapitre avec quatre nouveaux joueurs ? Quoi qu'il en soit, la SIG va évidemment rester compétitive et ambitieuse, alors qu'elle vient de décrocher le label Or décerné par la LNB. Un label qui récompense la structuration interne du club. La SIG est le seul club de France a avoir obtenu la distinction, excusez du peu ! 


En attendant, Nicolas Lang et Léo Westermann s'éclatent à Mulhouse