Venir étudier à Strasbourg : une galère... Ou pas !

Publié le 13/09/2018 à 06:20 - Mise à jour le 13/09/2018 à 06:39

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Venir étudier à Strasbourg : une galère... Ou pas ! Kit "Starter Pack" pour étudiants : les outils, la casquette, les cours et la carte de bus / @Top Music

Temps de lecture : 9 min

Nous avons rencontré un couple d'étudiants qui vient de faire son arrivée à Strasbourg : Bastien et Marjorie. Ils poursuivent tous les deux leurs études en STAPS à l'Université. Nous leur avons posé cette question : s'installer à Strasbourg pour étudier, c'est la galère ou pas? 

Bastien et Marjorie connaissent déjà les déconvenues d'un déménagement étudiant, puisqu'ils ont déjà tous les deux quitté leur domicile familial de l'Ain (01) pour étudier à Lyon pour Marjorie et à Chambéry pour Bastien. Cette année, leur choix s'est porté sur Strasbourg. Ici, ils ont tous les deux trouvé le cursus et la spécialité qui leur convenaient le mieux. 

Objectif appartement

La première étape pour habiter dans une nouvelle ville, c'est évidemment la recherche d'appartement. Elle peut être rapide tout comme devenir une vraie galère. La difficulté pour ces deux étudiants était d'entrer en contact avec des propriétaires, alors qu'ils étaient tous les deux pris par leurs jobs d'été, loin de Strasbourg. De plus, les étudiants ne sont pas forcément le premier choix des propriétaires.

Le petit couple n'a pas eu la possibilité de prendre un logement étudiant par le Crous, et pour vivre à deux, ils recherchaient une surface d'au moins 35m². 

Sur le nombre d'appels qu'on a passé, à partir du moment où on a dit qu'on était étudiants, beaucoup on changé d'attitude en nous disant qu'ils nous rappelleraient plus tard, évidemment sans jamais rappeler. 

Pour Marjorie, cette recherche à distance a été une "vraie galère", mais à partir du moment où ils ont pu faire les visites en personne à la mi-août, tout s'est accéléré. Le fait d'avoir des parents garants a aussi été une aide précieuse pour trouver cet appartement.

C'est finalement en périphérie de Strasbourg, à Schiltigheim, qu'ils ont trouvé leur bonheur, avec un avantage non négligeable : leur loyer est finalement moins cher que le prix qu'ils s'étaient fixé.

Marjorie (et le bobo qu'elle s'est fait lors du montage de l'armoire) et Bastien : primo-arrivants à l'Université de Strasbourg /@Top Music

Un budget calculé à l'avance

Parmi les nombreuses choses à prévoir lorsqu'on étudie dans une grande ville et qu'on habite seul : le budget. Marjorie et Bastien y ont chacun réfléchi de leur côté. Bastien bénéficie d'une bourse, ce qui n'est pas le cas de Marjorie. Et les différences sont assez importantes. Par exemple, le prix l'abonnement de transports en commun est tout simplement le double pour Marjorie. Même si elle bénéficie d'une réduction étudiante à 26,50 euros le mois, Bastien, lui, paye sa carte de transports aux environs de 13 euros par mois.

De même, Bastien n'a pas eu à payer les frais d'inscription à la fac, d'un montant d'environ 330 euros. "Les frais de scolarité sont tout de même moins chers que ceux que j'ai pu payer à Lyon. Avantage pour Strasbourg sur ce point ", constate Marjorie.

On a tout calculé, après il y a forcément des choses qu'on oublie ou qu'on revoit à la baisse. 

Pour se meubler, tous les bons plans étaient les bienvenus : "Pour l'ameublement, notre budget est respecté. On a comparé les prix dans les grandes surfaces, on a profité des promotions de septembre et on a ramené des choses de chez nos parents", explique Marjorie.

Pour le reste (loyer, factures, courses, shopping), c'est un budget d'environ 600 euros par mois et par personne qu'ils se sont fixés.

Même si Bastien a la chance d'avoir de la famille dans la région en cas de besoin, déménager dans une nouvelle ville n'est pas une mince affaire. Après des semaines d'allers-retours, de chargements de meubles et de nombreux rendez-vous pour l'appartement, c'est une nouvelle page qui s'ouvre pour Marjorie et Bastien.

Le stress est assez haut ! C'est une nouvelle ville, et le Master c'est quand même des études supérieures..."

La dernière galère pour nos deux étudiants sera de se dégoter un stage en entreprise dans le cadre de leur Master. 

 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.