TF1 - "Insoupçonnable", encore plus fort que "The Fall" ?

13 septembre 2018 à 8h06 par Sebastien Ruffet

TOP MUSIC

"Insoupçonnable", ça débute ce jeudi soir sur TF1. A l'origine de cette adaptation, un Alsacien, le producteur Jean-Benoît Gillig.

Derrière l'affiche de cette nouvelle série, il y a "The Fall", une série à succès sombre, lente, lourde, qui a passionné les britanniques sur BBC 2. Mais pour le marché français, il fallait adapter le projet. "Une adaptation, ce n'est pas une copie, prévient Jean-Benoît Gillig. Quand on passe sur TF1, il faut pouvoir s'adresser au plus grand nombre. Déjà, la réalité de l'Irlande du Nord, ce n'est pas celle de la France, donc il y a déjà une adaptation sociétale. Lyon, ce n'est pas Belfast. On a cherché un rythme plus rapide aussi, et donc on a dû réorienter certaines choses.

A l'affiche, de manière assez exceptionnelle, Emmanuelle Seigner et Melvil Poupaud se partagent l'image à 50/50. Deux acteurs qui n'ont jamais joué dans des séries. Preuve que la qualité cinématographique n'est pas loin. "Le plus grand challenge, c'est de montrer qu'il n'y a plus de frontières. On arrive à avoir des acteurs de ce calibre dans une série sur une chaîne "mainstream". A l'heure des plateformes, il faut de l'audace !

De la France à l'international ?

La plume de Virginie Braque (scénariste sur "Engrenages", entre autres) et la réorientation artistique du projet font de cet "Insoupçonnable" un projet charnière. "On note de grands changements dans les séries, et elles peuvent faire le tour du monde. Notre rêve, c'est bien sûr que d'autres chaînes puissent se pencher sur cette adaptation française.

Le Strasbourgeois Jean-Benoît Gillig, 46 ans, n'en est pas à son coup d'esssai. On lui doit notamment la série Léa Parker, "J'ai peur d'oublier" (France2) ou encore "L'Internat" (M6). L'ancien collégien de Vauban aime retrouver ses racines très régulièrement : "Tous les quinze jours, je dois revenir : il y a les matchs du Racing !"

                                                                                                             Jean-Benoît Gillig, producteur alsacien