Les ambulanciers en mode escargot

25 octobre 2018 à 10h08 par Sebastien Ruffet

TOP MUSIC
Au départ de Dorlisheim, ils étaient plus d'une centaine / @TopMusic

Des dizaines d'ambulances, venues de tout le Grand Est, manifestent depuis ce matin sur l'A35 et l'A4.

Les ambulanciers dénoncent la mise en œuvre et l’application de l’Article 80 de la Loi de Financement de la Sécurité Social 2017 applicable depuis le 1er octobre 2018. Le Collectif 67 Transports Sanitaires a publié un communiqué pour expliquer les raisons de cette manifestation, qui doit rejoindre la préfecture en début de journée.

"Cet article a pour fondement la réduction des dépenses de transports à la charge de l’Assurance Maladie, en renvoyant directement cette charge à l’établissement prescripteur.  

Il dispose que désormais, depuis le 1er octobre 2018, les transports réalisés au sein d’un même établissement ou entre deux établissements sont pris en charge par l’établissement à l’origine de la prescription et non plus par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie comme auparavant, autrement dit de faire supporter aux établissements prescripteurs la charge des frais de transport des patients hospitalisés. 

La mise en place de ce texte litigieux permet aux établissements de santé de réorganiser le circuit de ses demandes de transports, sous convention, afin de réduire les coûts de ceux-ci.  

Cette décision va engendrer la mise sous contrat des hôpitaux et cliniques et mettra en danger la pérennité de nos emplois, entreprises et emplois de nos salariés.  Sans oublier nos patients et ceux à venir dont les services hospitaliers eux-mêmes."

Selon Hicham, croisé ce matin, "les patients vont devenir de simples colis, et ce sont eux qui vont en pâtir". Le secteur ambulancier regroupe plus de 5000 petites entreprises en France, dont un certain nombre sont menacées par cet article.