Le roi de Tikopia à Strasbourg

7 novembre 2018 à 9h35 par Estelle Burckel

TOP MUSIC
Le roi de Tikopia (au milieu), son traducteur à gauche, Alain Fontanel et Christel Kohler à droite /

Ce n'est pas tous les jours que Strasbourg accueille un roi. A l'occasion de la sortie du film "Nous, Tikopia", Ti Namo, le roi de Tikopia, est venu à Strasbourg faire la promotion de sa culture et nous alerter sur les dangers du réchauffement climatique. 

L'île de Tikopia est située au coeur de l'océan Pacifique et elle n'est même pas représentée sur le globeElle est pourtant peuplée depuis plus de 3000 ans et compte aujourd'hui environ 2000 habitants. Cela fait seulement une dizaine d'années que l'île est influencée par le monde moderne : en 2013, une antenne téléphonique y est installée, ce qui permet de relier l'île de Tikopia au monde extérieur. Avec la venue de cette technologie, l'île doit faire face à de nouveaux enjeux liés au monde moderne. 

Leur mode de vie est basé sur le lien entre l'Homme et la nature, c'est pourquoi le roi profite de sa venue en occident pour alerter sur les dangers que représente le réchauffement climatique. A titre d'exemple, les habitants de Tikopia subissent un cyclone tous les deux ans alors qu'il y a quelques années, c'était un cyclone tous les dix ans. 

Interview du réalisateur du film, Corto Fajial

J'y suis allé trois fois... c'est à chaque fois trois à quatre semaines d'expédition, il faut à peu près 15 jours pour y aller en bateau

En ce moment, ils subissent les choix du monde extérieur (...) c'est pas simplement les effets du réchauffement climatique,  tout le mode de vie est impacté : le fait d'être relié au monde extérieur par le téléphone, la venue du plastique à travers des bouteilles d'eau quand ils sont en pénurie d'eau, en fait le boulversement climatique a des conséquences dans tous les domaines de la vie et c'est ce que raconte le film.

Ils ont un modèle environnemental, économique et politique qui leur est prore (...) mais les influences du monde moderne sont présentes. 

Ils ont mis en place un sytème qui permet de tester une technonologie avant de l'adopter définitivement. Si ça altère leur niveau de vie, ils s'en séparent. Ils avaient déjà fait ça au 16ème siècle avec l'importation de cochons - ils s'en sont séparés parce que les cochons mangeaient la même chose qu'eux.

Dans notre monde, on n'est plus capable de répondre aux enjeux de long terme, on a besoin de nouvelles histoires pour pouvoir construire le monde de demain, et Tikopia peut nourrir de nouvelles histoires.


Découvrez la bande annonce du film "Nous, Tikopia" à voir au cinéma Star à Strasbourg dès ce mercredi