"Coco", des années Racing à l'épopée FCOSK

19 janvier 2023 à 17h37 - Modifié : 19 janvier 2023 à 18h38 par Sébastien RUFFET

Corentin Schmittheissler
Corentin Schmittheissler, sans prise de tête
Crédit: @Top Music - SR

Il n'a pris que six buts en R1 cette saison, et un seul en Coupe de France. De ses jeunes années au Racing, Corentin Schmittheissler garde l'exigence des fameux petits détails.

La vie est faite de rebondissements, de chemins qui se croisent, d'espoirs et de déceptions. Corentin Schmittheissler a vécu tout ça. Du haut de ses 25 ans, le natif de Sélestat a côtoyé le très haut niveau, lui qui a été formé au Racing et qui était dans l'effectif de la montée en L2 à tout juste 18 ans, avant de rencontrer quelques déboires à l'échelon en dessous. Une histoire trop banale de mutation à Raon l'Etape (N3), une situation compliquée au SR Colmar, et la grinta qui s'en va. L'envie de balancer les gants. Heureusement, le projet FCOSK06 (R1), emmené par Amar Ferdjani a permis de rattraper le talent par la manche. Un boulot de livreur assuré par le président, et un poste dans le but "pour reprendre du plaisir", selon l'entraîneur des gardiens Emmanuel Asan. "C'est un très bon gardien, avec beaucoup de talent", note l'ancien du Sporting Schiltigheim, et qui a connu la sélection U17 du Cameroun, quand il était encore un enfant de Yaoundé. "Il est très bosseur, très demandeur. Quand il faut rigoler, on rigole ensemble, quand il faut bosser, on bosse. Il pourrait jouer largement plus haut. Mais ce qui est important pour lui, c'est de retrouver le plaisir, parce qu'il l'avait perdu. Et ça se voit dans ses performances que c'est un joueur heureux.

Zen comme Coco

A l'échauffement, "Coco" est tout sourire, il blague avec ses collègues gardiens, plus jeunes que lui. Les gestes sont sûrs, la technique est évidente. Mais comment est-il arrivé là ? "Je connais pas mal de joueurs avec qui j'ai joué au Vauban ou au centre de formation du Racing. Les contacts existaient déjà depuis avant, j'étais souvent en contact avec le président, et comme j'avais un peu perdu le plaisir du foot, je me suis dit pourquoi pas me relancer dans ce projet là... ? C'est quand même un très gros projet. Je me suis lancé et pour l'instant ça me donne raison." Mis en lumière lors du match face à Clermont, Corentin aura encore l'occasion de briller face à Angers. Il placera encore une fois le curseur au plus haut, avec comme toujours un haut degré d'exigence, pour lui comme pour sa défense, emmenée par le redoutable Ivan Herceg (100 matchs professionnels à son actif).

"C'est sûr, je ramène mon expérience du haut niveau, mais il n'y a pas que moi ! Il y a des défenseurs phénoménaux." Et pour jouer une Ligue 1 ? "Moi, je me suis préparé comme d'habitude, comme un match de championnat. Cela reste des humains avec deux bras et deux jambes, certes avec plus de qualités, peut-être. J'étais zen. Après, pendant le match, c'est sûr qu'il faut rester concentré, tout va dix fois beaucoup plus vite." Des instincts qui se réveillent. "On sait que contre une Ligue 1, le curseur doit rester en haut. Si on passe à travers, c'est mort. C'est l'exigence du haut niveau. En R1, t'as toujours l'espoir qu'un coéquipier rattrape le coup." 

Dans un club bien géré, où chaque euro est dépensé avec réflexion, Corentin pense s'installer sur "du très long terme", même si, on le sait, tout peut arriver très vite dans le football. "Si on monte cette année en N3, je pense qu'on peut envisager assez vite la N2 derrière." Mais cette saison est loin d'être terminée, en R1, comme en Coupe de France... 

----------

A lire aussi 

> FCOSK06 vs Angers : Déjà 10.000 billets vendus


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7