Etudiant atypique recherche l'amour

23 juillet 2022 à 9h56 - Modifié : 25 juillet 2022 à 18h15 par Marine Desgranges

Florian Lang à la recherche de son âme soeur qui saura accepter son handicap
Florian Lang à la recherche de son âme soeur qui saura accepter son handicap
Crédit: @photoscriptura

Florian Lang, un étudiant de 21 ans originaire de Ostwald, cherche l’amour. Aventure d’un soir ou relation durable, il souhaite rencontrer des jeunes de son âge. Petite particularité : il est en fauteuil roulant.

Nous sommes partis à la rencontre de Florian, un jeune strasbourgeois de 21 ans, qui comme tous les jeunes de son âge aime voyager, sortir avec ses amis et se prendre en selfie sur les réseaux. Comme les autres... Enfin presque, car Florian est handicapé moteur et ne peut se déplacer hors de chez lui qu’avec son fauteuil roulant électrique.

Photo portrait de Florian Lang, crédit : @photoscriptura - @flodu67strasbourg

Handicap et études supérieures pas toujours de pair

Au collège puis au lycée, Florian était accompagné par une Assistance de Vie Scolaire (AVS) mais depuis qu’il est passé en études supérieures, c’est la galère. « C’est très compliqué car au lycée tu as une AVS qui est là, qui prend les cours pour toi et quand on arrive à la fac tu es livré à toi-même », nous confie Florian.

Une poursuite d’étude rendue compliquée car Florian ne peux pas prendre ses cours seul et doit compter sur ses camarades pour les lui donner. Une dépendance qu'il supporte mal. « C’est vachement hypocrite, pendant 19 ans on me pousse a faire des études et quand j’arrive en études sup, du jour au lendemain t’es censé savoir écrire ! », lance Florian en rigolant. Un véritable fléau pour les étudiants comme lui, car les AVS sont peu voire pas présente en écoles supérieures.

Après une première année en  Sciences du Langage et une deuxième en Sciences Sociales, Florian se questionne sur l’intérêt pour lui de continuer les études, « il y a plus passionnant que d’assister à 12h de cours par semaine et de ne pas avoir le cours en sortant, c’est démotivant », déplore-t-il.

Il aimerait travailler dans les médias mais ne se presse pas car il compte bien réfléchir à la suite de sa carrière en prenant une pause l’année prochaine pour voyager.

 

« Quand je compare à Paris ou à Metz, Strasbourg c’est l’idéal ».

 

Strasbourg, ville accessible pour les personnes à mobilité réduite

Selon lui, Strasbourg est une ville praticable et aménagée. Les trottoirs bateaux, les rampes pour accéder aux commerces ou encore les plateformes mobiles pour prendre le bus : des détails pour une personne valide mais qui, pour Florian, ont une grande importance dans son quotidien. Seul bémol, les pavés sur les zones piétonnes de l’hyper-centre de Strasbourg qui « tapent un peu le cul »nous dit-il avec humour. 

------------ ------------ -------------

Faire de nouvelles rencontres 

C’est grâce à une publication partagée sur le groupe Facebook « Etudiants de Strasbourg » qui compte pas moins de 83 000 membres, que Florian a décidé de se jeter dans le grand bain en espérant trouver son âme soeur. Un message tourné sur le ton de l’humour mais sur lequel il a eu plus de 5OO réactions et une cinquantaine de commentaires. 

Capture d'écran du message posté par Florian sur le groupe "Étudiant de Strasbourg", crédit :@Top Music

Florian est bisexuel, lorsqu’on lui a demandé ce qu’il recherchait chez quelqu’un, il nous a répondu avec conviction qu’il souhaitait une personne « vivante, ouverte d’esprit et avec de l’humour ». Oui, car de l’humour il en faut lorsque l’on vit avec Florian.

 

« Je recherche une personne vivante, ouverte d’esprit et avec de l’humour »

 

S'accepter à travers les réseaux sociaux

Passionné par les voyages et le gaming, c’est grâce à la photographie que Florian a su s'accepter. « J’aime bien me prendre moi en photo, je suis un peu égocentrique »déclare-t-il en rigolant. « J’ai toujours été bien entouré par ma famille, et je n’ai jamais eu peur de me voir dans un miroir ».

Florian est présent sur les réseaux sociaux avant tout pour lui et pour s'accepter. Son franc parler et sa touche d’humour ont su charmer sa communauté qui s’est agrandie au fil du temps.

Florian est très à l'aise avec son image, crédit : @FlorianLang

Avis aux intéressé(e)s, Florian consulte ses demandes de messages régulièrement et répond à tout le monde.

Un post qui fait rire certains mais qui est en réalité bien plus profond pour Florian, qui a dorénavant sa propre intimité. « L’intimité quand tu es handicapé tu dois te la créer, tu ne l’as pas dès le départ, car j’ai vécu longtemps avec mes parents et quand tu as une AVS tu n’es pas souvent seul ». Maintenant qu'il est dans son propre appartement, Florian se sent autonome et indépendant, il sait tout faire mais ne peut pas cuisiner. « La personne qui me correspondra devra me concocter des bons petits plats », affirme-t-il. 

Une forte personnalité et un handicap qui lui est parfois reproché en commentaires de ses photos, mais lui « il s’en fout car il ne fait pas ça pour eux ! ». Un jeune au grand coeur, qui prône la joie de vivre et qui sait être dans l’autodérision « j’ai un peu adopté la mentalité qui m’aime me suive ».

Si vous l'appréciez, suivez-le sur ses réseaux sociaux !

Instagram : @flodu67strasbourg

Facebook : @FlorianLang


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7