Hooligans du Racing et de Reims : fight club à Kilstett

23 novembre 2021 à 17h51 par Sebastien Ruffet

Bagarre générale dans les rues de Kilstett
Bagarre générale dans les rues de Kilstett
Crédit: @Twitter

Des "supporters" strasbourgeois et rémois se sont vraisemblablement donnés rendez-vous dimanche avant la rencontre entre le Racing et le Stade de Reims, avec l’idée d’en découdre.

Dimanche midi, l’heure du picon, avec le poulet qui cuit dans le four. C’est normalement le quotidien d’un paisible village alsacien comme Kilstett. Mais ce dimanche, changement de décor, avec des dizaines d’individus qui se retrouvent au milieu de la rue principale pour une bagarre générale. D’un côté des hooligans strasbourgeois, de l’autre des Rémois, tous issus de groupuscules d’extrême droite, voire néonazis. Cagoulés, ils se sont battus, frappant parfois des hommes au sol.

Partout en France, ces groupes de « supporters » se donnent rendez-vous pour des séances de freefight, où la seule règle est de se battre à mains nues (sans arme et sans rien casser autour), à l'image de Fight Club, le film avec Brad Pitt. Cette commune a sans doute été choisie pour son calme. Le temps que les riverains préviennent le maire et les gendarmes, les protagonistes avaient disparu dans la nature, sans doute prenant la direction du stade de la Meinau pour certains.

Aucun mobilier urbain ni véhicule n’a semble-t-il été dégradé, et aucune plainte n’a donc été déposée. Le président de la Région Grand Est, Jean Rottner, a néanmoins appelé à la plus grande fermeté. La gendarmerie a ouvert une enquête pour retrouver les auteurs de cette bagarre. Selon Rue89 Strasbourg, il s'agirait des hooligans tristement connus des Strasbourg Offender. Côté Rémois, les MesOs seraient impliqués. 

Après la publication de cet article, les seuls Ultras strasbourgeois, les UB90, ont tenu à préciser qu'ils n'avaient rien à voir avec les événements. Ceux qui garnissent le kop du stade de la Meinau ont en revanche fait parler d'eux en bien, avec la réalisation des cinq superbes tifos célébrant les 30 ans (+1) de leur association.