Hôpital de Hautepierre : un sas de décompression

7 décembre 2021 à 16h11 par Sebastien Ruffet

Un moment de relaxation pour faire redescendre la tension
Des ateliers d'ostéopathie sont proposés gratuitement aux agents des HUS
Crédit: @Top Music - SR

L'hôpital de Hautepierre a inauguré sa "salle de ressourcement", un espace où les salariés des HUS, quels qu'ils soient, peuvent venir décompresser, comme dans un cocon.

C’est une idée qui germait depuis quelques temps, et que la crise Covid a finalement permis d’accélérer : imaginer un espace où les personnels hospitaliers, quel que soit leur domaine, puissent se détendre, couper de la frénésie quotidienne. Mariam Roman est médecin du travail aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg : « Le but, c’est que les personnels puissent prendre un temps pour décompresser, pour souffler, prendre un temps dans leur quotidien très chargé. C’était une vraie demande des équipes. Ils sont tout de suite happés par le quotidien, il leur fallait un lieu pour se retirer, être à l’écart, pour qu’il y ait un souffle dans la journée. »

Accessible sur réservation et uniquement sur les heures non travaillées, la « Bulle » propose gratuitement des ateliers de yoga, de la réflexologie plantaire, des séances d’ostéo avec des étudiants en kiné ou encore un espace détente avec casque de réalité virtuelle ou casque avec de la musique relaxante. « Il y a une souffrance, une vraie expression de la difficulté au travail », note de son côté Claire Velot-Lerou, adjointe à la direction des ressources humaines. « On avait déjà un projet en interne depuis quelques années, mais la crise sanitaire a accéléré le mouvement avec la mise en place de CoviPsy. Pendant cette période, le personnel a apprécié les activités de suivi et de détente, et on a voulu proposer un espace pérenne. »

"Ça m'a fait beaucoup de bien"

C’en est suivi un travail de longue haleine, où il a fallu trouver des financements par le biais de la Fondation des HUS, puis engager des travaux assez importants dans une salle de réunion au départ pas du tout adaptée. Cette salle, et celle qui verra le jour au Nouvel Hôpital Civil, auront coûté en tout quelque 260 000€, avec le groupe MutEst comme principal financeur. L’assureur s’est senti concerné par cette question du bien-être, lui qui assure environ la moitié des 12 000 agents des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

Ouverte les mardis et vendredis de 11h à 18h depuis le 23 novembre, la « Bulle » a déjà séduit Elisabeth Carbillet, la responsable du restaurant du personnel, qui sert un millier de repas par jour. A la sortie d’une séance d’ostéopathie, elle arbore un grand sourire : « Formidable ! Je suis relaxée, je suis détendue, ça m’a fait beaucoup de bien. On ne prend jamais de temps pour soi. Je vais motiver toute mon équipe pour leur dire que vraiment ça fait du bien. Je reviendrai ! »


La Fondation des HUS, à la recherche des fonds

L’an passé, durant la crise Covid, la Fondation des HUS a réussi à lever 1,2M€ auprès du public. « La question a été : quelle suite donner aux moments de crise ? », avance le responsable communication de la Fondation, Frédéric Lichtenberger. « On voulait réaliser les équipements nécessaires pour mettre à disposition ces espaces pour ces personnels qui souffrent toujours d’une crise qui perdure. MutEst s’est manifestée pour participer à une activité qui aurait du sens au sein de l’hôpital. Les deux espaces ont coûté environ 260 000€, et nous sommes encore à la recherche de mécénat pour quelques milliers d’euros afin de terminer le financement. »

Pour faire un don qui ira directement au soutien des personnels soignants :

> fondation.unistra.fr/espaces-ressourcement


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7