“Il y a les bons et les mauvais sucres : le sucre raffiné est nocif, consommé souvent lors des grignotages” : Pr Pinget

19 avril 2022 à 14h43 - Modifié : 23 avril 2022 à 7h45 par Anne-Sophie Martin

Pr Michel Pinget, Président fondateur du Centre européen d’étude du Diabète (CEED) à Strasbourg
Pr Michel Pinget, Président fondateur du Centre européen d’étude du Diabète (CEED) à Strasbourg
Crédit: @Top Music

Dans ce podcast, on parle de notre consommation de sucre et du diabète avec le Pr Michel Pinget, Président fondateur du Centre européen d’étude du Diabète (CEED) à Strasbourg et diabétologue. Le Pr Pinget vient de publier avec le Dr Gerson, “Le diabète, mieux le comprendre pour mieux vivre”. Un ouvrage avec de nombreux conseils pratiques sur l’alimentation et l’activité physique.

Ecoutez l'interview du Pr Michel Pinget, Président fondateur du Centre européen d’étude du Diabète

Le sucre, c’est notre doudou-caramel, bonbon et chocolat ça apporte du réconfort et du plaisir, mais on dit souvent attention aux excès ? Doit-on limiter notre consommation en sucre pour notre santé ? Est-ce que l’industrie agroalimentaire a une responsabilité dans notre consommation excessive de sucre ? Est-ce qu’on doit désucrer notre alimentation ? Est-ce qu’on se sent mieux avec un régime à index glycémique bas ? Comment manger moins sucré ? Le Pr Pinget répond à toutes nos questions. 

Voici quelques extraits du podcast 

"Attention aux plats complexes de l'industrie agroalimentaire, un aliment qu’on achète, ne doit pas avoir plus de cinq composants, sinon c’est à jeter ! Méfiez-vous également des produits dits allégés, avec des composants sucrants comme le maltitol, le sorbitol qui sont mauvais pour le tube digestif.", déclare le Pr Pinget.

les boissons sucrées, c’est la pire des choses, y compris tous les jus de fruits. Et il est préférable de manger une orange plutôt qu’une orange pressée”, précise Michel Pinget. Dans son ouvrage, il affirme : “il y a 5 à 10 fois plus de fibres dans un fruit entier que dans un jus de fruits. Or, les fibres ont plusieurs intérêts ; elles jouent un rôle dans la satiété, dans le bon fonctionnement de notre microbiote intestinal et dans la régulation de la glycémie.”

Michel Pinget rappelle malgré tout que le plaisir doit être respecté, si on consomme un petit peu de sucre, ce n’est pas dramatique”.

Le diabète existe depuis l’Antiquité

Le diabète sucré est une maladie qui semble avoir toujours existé, puisqu’on en retrouve la description dans tous les précis de médecine de l’histoire, y compris dans le plus ancien connu, le papyrus d’Ebers”, rappelle le Pr Pinget et le Dr Gerson dans leur ouvrage Le diabète, mieux le comprendre pour mieux vivre.

Il faut agir plus tôt dans la prévention du diabète

Pour le Pr Pinget : “il est absolument nécessaire de faire de la prévention ciblée sur le diabète de type 2, car il se soigne avant le diabète. En fonction des antécédents familiaux de la personne, des risques cardio-vasculaires, d'un diabète lors de la grossesse, si on a des facteurs de risque, une prise de sang dès 30 ans est nécessaire.

Après un diabète gestationnel, les femmes ne sont pas assez surveillées après leur grossesse, c’est dommage car des diabètes pourraient être retardés.”

“Selon les derniers chiffres sur l'Eurométropole de Strasbourg, 42 000 cas de diabète sur 480 000 habitants et 10 000 cas de diabète non diagnostiqués. En Alsace, 15 % de la population est diabétique ou exposée à un diabète.”, affirme le Pr Pinget.

Les espoirs sont immenses dans la recherche du diabète

Des découvertes ont été faites ces deux dernières années, des avancées extraordinaires dans la technologie et une approche sur la prévention, on travaille sur des molécules qui proviennent du muscle pour greffer des cellules pancréatiques d’un animal à un autre. (...) Le muscle est un organe clé dans le diabète. On vous dira peut-être, dans 15 ans, que le diabète est une maladie du muscle et non pas du pancréas.

Le Centre européen d'étude du diabète à Strasbourg a lancé récemment une start-up "Ilonov" qui porte un espoir de thérapie curative du diabète. 


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7