Jean-Marc Reiser fait appel de sa condamnation

7 juillet 2022 à 17h50 - Modifié : 7 juillet 2022 à 18h00 par Rédaction Top Music

La cour d'assises du Bas-Rhin avait condamné Jean-Marc Reiser à la réclusion à perpétuité
La cour d'assises du Bas-Rhin avait condamné Jean-Marc Reiser à la réclusion à perpétuité
Crédit: Top Music - SR

Trois jours après le verdict de la cour d'assises du Bas-Rhin pour l'assassinat de Sophie Le Tan, Jean-Marc Reiser fait appel de sa condamnation à la réclusion à perpétuité.

Article mis à jour le jeudi 7 juillet 2022 :

Jean-Marc Reiser a décidé de faire appel, trois jours après sa condamnation à perpétuité pour l’assassinat de Sophie le Tan. La cour d'assises du Bas-Rhin avait assorti cette peine à une période de sûreté de 22 ans. Jean-Marc Reiser, âgé de 61 ans, sera donc jugé une seconde fois dans un délai d’un an à partir du lendemain de la formulation en appel. Ce deuxième procès devrait se tenir avant le 8 juillet 2023, devant la cour d'assises du Haut-Rhin à Colmar.


Article mis à jour le 5 juillet 2022 

Le verdict est tombé ce mardi après une semaine de procès : Jean-Marc Reiser est condamné à la peine maximale pour l'assassinat de l'étudiante Sophie le Tan en 2018. la cour d'assises du Bas-Rhin l'a condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans. 

Les jurés ont suivi les réquisitions du parquet qui avait retenu ce lundi le caractère volontaire et la préméditation dans la mort de l'étudiante. 

C'est un procès hors norme qui s'ouvre devant la Cour d'Assises du Bas-Rhin, ce lundi 27 juin. Jean-Marc Reiser est jugé pour l'assassinat de Sophie le Tan à Schiltigheim, en 2018. Ce jour-là, la jeune femme s'était rendue dans la périphérie strasbourgeoise pour visiter un appartement. En réalité, le tueur présumé avait publié une fausse annonce sur Internet pour piéger sa victime. Arrivée seule en bas de l'immeuble de Jean-Marc Reiser, l'étudiante de 21 ans a été vue pour la dernière fois dans l'ascenseur de cette résidence, le 7 septembre 2018. C'est la dernière fois que l'on a vu Sophie le Tan, vivante.

La réclusion criminelle à perpétuité encourue

Très rapidement, l'enquête s'est orientée vers Jean-Marc Reiser. Cet homme de 58 ans a eu déjà eu affaire à la justice par le passé en étant notamment condamné à 15 ans de prison ferme pour deux viols dont un aggravé à Besançon, en 2001. Très rapidement, ce fils de forestier alsacien est mis en examen pour "enlèvement, séquestration et assassinat" dans l'affaire du meurtre de Sophie le Tan. Une jeune femme dont le corps avait finalement été retrouvé dans la forêt de Rosheim, en 2019. Durant ses différents interrogatoires, Jean-Marc Reiser a reconnu avoir rencontré l'étudiante de 21 ans qui soit disant été "blessée à la main" ce 7 septembre 2018. L'accusé lui aurait proposé de la soigner chez lui mais il assure que Sophie le Tan a ensuite quitté son domicile. Finalement, en janvier 2021, Jeanc-Marc Reiser avait reconnu son implication dans le meutre de la jeune femme originaire de Cernay.

La préméditation en question

La question principale de ce procès sera de savoir si le meurtre de Sophie le Tan a été prémédité. Une chose est certaine : le tueur présumé a observé Sophie le Tan aux jumelles depuis chez lui avant de la faire monter dans son appartement pour la prétendue visite du logement. L'avocat de l'accusé prévoit "un procès électrique" d'ici le 5 juillet. Jean-Marc Reiser encourt la réclusion criminelle à perpétuité.


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7