La course aux périscolaires dans les communes

10 mai 2022 à 15h33 - Modifié : 10 mai 2022 à 16h18 par Noé Chaillot

Les élèves de Baldenheim découvrent leur futur périscolaire
Les élèves de Baldenheim découvrent leur futur périscolaire
Crédit: NC - Top Music

Les villes et villages de France possèdent des périscolaires qui manquent de places pour l’accueil des enfants dans des structures inadaptées. Face à un besoin de place, de nombreuses communes - comme Baldenheim - construisent des périscolaires pour suivre l’évolution de la société.

Les demandes de construction de périscolaire ne font qu’augmenter ces dernières années. Les parents d’élèves ne peuvent pas tous chercher leurs enfants après l’école ou les garder à la maison le mercredi. Il est donc nécessaire de leur permettre d’être pris en charge dans des structures adaptées. Ce mouvement est dû à une évolution de la société avec des parents qui travaillent de plus en plus tard : les exigences professionnelles évoluent, mais c’est aussi le cas des pratiques familiales. Des réflexions sociologiques montrent que les parents font moins appel aux grands-parents pour garder leurs enfants : la solution ? Les périscolaires ! La création de nouveaux périscolaires constitue donc une priorité pour les élus municipaux des communes pour une égalité de traitement de leurs concitoyens. La culture des enfants se nourrit en partie des activités réalisées en périscolaire puisqu’ils y passent un temps considérable, tous les enfants doivent alors pouvoir y accéder. Ces structures dynamiques et organisées permettent aux enfants de faire du sport, de se sociabiliser, d’apprendre des choses sur le développement durable, sur la vie et sur la société.

Un périscolaire en construction à Baldenheim

Les communes se battent pour pouvoir construire un périscolaire à proximité de leur école, Baldenheim n’échappe pas à la règle puisque des travaux sont en cours pour la construction d’une telle structure. Les enfants de cette école sont actuellement pris en charge dans une salle socio-culturelle, mais elle possède des limites de place empêchant des nouveaux élèves d’y accéder. La commune de Baldenheim a pour projet de leur proposer un périscolaire à partir de septembre 2023 à côté de l’école. L’architecte Baptiste Mouly et le vice-président de la Communauté des Communes Olivier Moris ont présenté à des classes d’élèves leur projet. Les enfants ont pu voir la future composition du périscolaire grâce à une tablette connectée qu’a utilisée l’architecte pour tout leur expliquer. Au programme un espace crèche, un self, une salle polyvalente et une salle d’activité pour les petits et plus grands. Et surtout des panneaux solaires pour « une alimentation en électricité en accord avec notre avenir » d’après l’architecte qui répondait à la question d’un enfant.

Olivier Moris montre le chantier aux enfants   Crédit : NC - Top Music

Une nouvelle structure qui répond à des besoins urgents en centre-Alsace

Les parents travaillent le midi, les enfants ont besoin d’être encadrer pour faire leurs devoirs, il faut plus de place pour que les instituteurs donnent des cours de sport à leurs élèves… Le vice-président de la Communauté des Communes, Olivier Moris, nous parle de ces besoins et des principaux objectifs de ce périscolaire en cours de construction : « Alors il faut savoir que le périscolaire est une compétence de la ComCom et l’ensemble des communes de la ComCom rencontre quelques soucis et en particulier à Baldenheim. Il y a de gros besoins qui se sont fait sentir et donc le service jeunesse a travaillé sur une stratégie et c’est le premier périscolaire qui sort. L’objectif étant que les enfants à midi puissent avoir un endroit pour déjeuner, les parents aujourd’hui sont demandeurs de pouvoir faire manger leurs enfants : eux sont en-dehors. Il y a une demande également pour tout ce qui est micro-crèche, de pouvoir garder des jeunes enfants, des très jeunes enfants. Et puis si on fait une salle d’activités partagées, c’est parce qu’il y a également une demande au niveau de l’école d’avoir des salles pour pouvoir faire du sport ».

Le vice-président de la Communauté des Communes, Olivier Moris, parle des objectifs du périscolaire

En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7