Marie Battinger : des faits divers au roman

16 mai 2022 à 13h43 - Modifié : 16 mai 2022 à 14h13 par Anne-Sophie Martin

Marie Battinger a publié son roman "“Ainsi se brise la ligne” aux éditions de poche Harper Collins.
Marie Battinger a publié son roman "“Ainsi se brise la ligne” aux éditions de poche Harper Collins.
Crédit: @Top Music

La journaliste et écrivaine colmarienne, Marie Battinger vient de publier son deuxième roman “Ainsi se brise la ligne” aux éditions de poche Harper Collins. Un thriller psychologique sur fond de rivalités entre deux sœurs. Le décor de l’Alsace apparaît en filigrane : certains reconnaîtront peut-être le Hohneck ou Colmar.

Ecoutez l'interview de Marie Battinger au micro d'Anne-Sophie Martin

Le thriller de Marie Battinger raconte l’histoire d’une jeune femme qui se réveille à l’hôpital après un accident de voiture. Elle est indemne mais a oublié les cinq dernières années de sa vie. Flora, sa soeur aînée qui l’accompagnait est en revanche grièvement blessée

Marie Battinger est journaliste au sein des Dernières Nouvelles d’Alsace depuis une quinzaine d’années. Avec son premier roman "Ainsi meurent les étoiles", elle avait reçu le Coup de cœur des lectrices de Femme Actuelle en 2019. Son deuxième roman “Ainsi se brise la ligne”, sorti en mars 2021 aux éditions “Les Nouveaux Auteurs” connaît une nouvelle actualité, car il vient d’être publié aux éditions de poche chez Harper Collins.

Extrait de l’interview de Marie Battinger.

Est-ce que l’obtention du Prix femme actuelle en 2019 a été un tremplin pour vous ?

Ça a même été plus qu’un tremplin ! A l’époque j’avais participé à un concours qui était organisé par ma maison d’édition "Les Nouveaux Auteurs", et il décernait quatre prix aux manuscrits qui avaient été préférés par leur comité de lecteurs bénévoles. Et moi j’ai gagné l’un de ces prix, le Coup de cœur des lectrices du prix Femme actuelle. Et c’est comme ça que toute l’aventure a démarré.

Vous aviez obtenu le prix Coup de Coeur comme une autre écrivaine alsacienne Agnès Ledig ?

Oui je me rappelle quand mon éditeur m'avait remis le prix, il m’avait souhaité une carrière comme Agnès Ledig. On n’est pas comparable en terme de livre et de vente, mais c’était un honneur pour moi de recevoir ce prix.

Présentez-moi l’intrigue de votre nouveau roman “Ainsi se brise la ligne”.

L’héroïne s’appelle Emma, elle a 23 ans. L’histoire démarre alors qu’elle a un accident de voiture. Elle se réveille à l’hôpital, elle n’a aucun souvenir d’avoir eu cet accident de voiture. Et pire encore, elle est persuadée d’avoir 18 ans, qu’elle est à la veille de passer son bac. Il y a plein de choses bizarres qui se passent autour d’elle : elle regarde la télé, elle voit qu’un ministre est présenté comme le Président de la République. Elle se rend compte qu’il y a des choses bizarres au niveau de son corps, un tatouage par exemple qu’elle n’avait pas avant. Et c’est comme ça qu’elle découvre finalement qu’elle n’a pas 18 ans comme elle le pense mais bien 23 ans, elle a oublié les cinq dernières années de sa vie. C’est le point de départ de l’histoire. Et pire que le fait d’avoir perdu la mémoire, en plus elle se rend compte qu’on l’accuse d’avoir provoqué un accident, qui a blessé sa sœur.

L’écriture de ce thriller est fluide, bien rythmée avec beaucoup de dialogues. Il y a toute cette histoire basée sur la relation entre ces deux soeurs, Emma et Flora.

Oui, c’est beaucoup basé sur la relation entre les deux sœurs parce qu’Emma c’est la petite sœur de Flora, Flora a deux ans de plus, et c’est un peu la fille parfaite parce qu’elle a toujours tout fait bien dans sa vie. Flora est adulée par ses parents, sa mère et sa grand-mère notamment, parce que c’est une danseuse classique qui est à l’Opéra de Paris. Emma, elle, veut être comédienne, et elle pense qu’elle va y arriver. Alors elle n’a pas la rigueur, les facilités, le don de Flora, mais elle est persuadée qu’elle va trouver sa voie. (...) Et toute l’histoire va être sur la relation entre ces deux sœurs, comment de l’amour on peut passer à la haine, et qu’est-ce qui fait qu’on va être jaloux de sa sœur. C’est beaucoup basé sur la relation entre les deux sœurs. 

Et Marie, vous avez une soeur ?

J’en ai même deux, mais qu’elles soient rassurées, ce n’est pas inspiré du tout de notre histoire. On s’entend très bien, tout va bien entre nous, il n’y a pas de jalousie dans notre famille.

Marie, vous êtes aussi journaliste aux DNA. Quelle est la source d’inspiration de vos romans ?

Ça fait 15 ans que je travaille aux DNA, dont une partie que j’ai passée aux faits divers et justice. A la fois ça m’inspire mais surtout ça m’aide beaucoup, parce que mine de rien, avoir passé pas mal d’années dans les palais de justice, à côtoyer des services de gendarmerie et de police, ça m’a aidé à construire les intrigues, ça m’a donné une vision un peu plus claire de ce qu’est une enquête, ou un procès. Ça facilite les recherches parce que c’est ce que je voyais au quotidien à l’époque.

Dans quelles conditions écrivez-vous, c'est tous les jours ?

J’essaye d’écrire au maximum tous les jours parce que je trouve que si on laisse trop reposer les choses, on perd le fil de notre histoire. Je travaille encore à côté même si j’aimerais bien vivre de l’écriture, mais c’est très compliqué. J’essaye de trouver un moment chaque jour pour faire avancer l’histoire étant donné que je ne peux pas me consacrer plusieurs jours d’affilée vraiment à fond dessus. Je préfère écrire une heure tous les jours, j’essaye de m’astreindre à être régulière. 

Quels sont les auteurs qui vous inspirent ou vos écrivains préférés ? 

J’adore des auteurs anglo-saxons comme Lionel Shriver, son écriture est magnifique, c’est une critique de la société. J’aime beaucoup aussi Joyce Carol Oates ou Laura Kasischke. Ce sont les auteurs que je mettrais sur le podium. (...)

Retrouvez l’interview en intégralité de Marie Battinger.

En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7