Nettoyer la nature, c'est bien, ne pas la salir, c'est mieux

21 mars 2022 à 16h14 par Sébastien Ruffet

Osterputz
Les agents de la CeA ramassent 1000 tonnes de déchets chaque année le long des routes
Crédit: @Top Music - SR

La Collectivité Européenne d'Alsace a lancé ce lundi son Osterputz des routes. Une opération de sensibilisation à destination des automobilistes, car le long des routes, ce n'est pas beau à voir.

Un paquet de clopes, des masques, des mouchoirs, une canette de bière, des bouteilles en verre, un emballage de gâteau, d'autres plastiques non identifiés... En marchant quelques mètres le long de la D1340, entre Brumath et Haguenau, j'ai déjà pu apercevoir un infime aperçu des dégâts. Chaque année, en Alsace, les agents de la CeA ramassent quelque 1 000 tonnes de déchets le long des routes. Sans parler du fait que c'est un manque d'éducation et de civisme assez palpable, tout cela coûte cher à la collectivité. Selon André Erbs, le vice-président de la CeA en charge du territoire Nord Alsace Haguenau-Wissembourg, "cela représente l'équivalent temps plein de 15 personnes à l'année ! Cela coûte 650 000€, avec ce montant on pourrait faire autre chose que ramasser des déchets !"

L'opération de nettoyage va mobiliser pendant deux semaines les 35 centres d'intervention d'Alsace, soit 480 agents d'exploitation, qui vont sillonner 6 500km de routes, avec beaucoup de circulation. "Ce sont les plus dangereuses, on évite d'y envoyer les bénévoles. Ils sont davantage mobilisés avec les communes sur des parcs ou des routes moins fréquentées." 

Plusieurs problèmes 

Les déchets le long des routes, ce sont plusieurs problèmes à la fois. "D'abord un problème esthétique pour une région comme l'Alsace qui a la réputation d'être propre. C'est aussi bien sûr un problème de pollution parce qu'on sait que ces déchets vont mettre beaucoup de temps à disparaître, et puis, si nos agents ramassent des déchets toute l'année, ce n'est pas leur mission première ! Leur mission, c'est l'entretien des chaussées, la sécurisation..." En gros, ceux qui jettent leurs déchets par la fenêtre finissent par se rendre la route moins sûre puisque les agents sont occupés à ramasser ! Au coût humain vient aussi s'ajouter le coût de la collecte en elle-même. Pierre Fierling est le chef du service routier de Haguenau : "On en a pour 300 000€ de traitement des déchets qu'on ramasse. On ne peut pas se satisfaire de ramasser plus, alors on doit encore plus sensibiliser les gens. On a d'ailleurs mené une opération dans trois collèges ce matin (lundi 21 mars, ndr) parce que les enfants sont en première ligne pour en parler avec leurs parents.

S'il est trop compliqué de demander aux agents un tri sélectif supplémentaire, ces derniers ont néanmoins estimé que séparer le verre du reste des déchets était jouable. "Pour cela, la communauté d'agglomération de Haguenau nous a mis à disposition une benne à verre au centre d'intervention de Haguenau." Un arbre à déchets a également été initié par les agents eux-mêmes pour montrer aux automobilistes qui passent devant Batzendorf ce qu'ils ont pu retrouver : pneus, bidons, bonbonne d'hélium et autres bouteilles plastiques... 



En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7