Neuf mois après, quel est le bilan du GCO de Strasbourg ?

30 août 2022 à 16h08 - Modifié : 31 août 2022 à 14h37 par Thomas Stenico

Le trafic des poids-lourds sur la M35 a diminué de 33 % depuis la mise en place du GCO.
Le trafic des poids-lourds sur la M35 a diminué de 33 % depuis la mise en place du GCO.
Crédit: @VINCI

Neuf mois après la mise en place du Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO), les partenaires du projet en font un bilan positif. Ce nouvel axe routier a permis de fluidifier le trafic sur la M35. Toutefois, d'autres problèmes de pollution atmosphérique et de nuisances sonores se posent désormais.

"6000 à 7000 poids lourds empruntent quotidiennement le GCO de Strasbourg. C'est un succès et ça augmente de jour en jour", se félicite Marc Bouron, président de ARCOS, société concessionnaire du Contournement Ouest de Strasbourg. Un constat que partagent les autres partenaires comme l'Etat ou la Préfecture du Bas-Rhin. Ce nouvel axe routier a vu le jour le 11 décembre 2021 et a permis de désengorger l'A35 prise d'assaut par les poids lourds et les conducteurs de véhicules légers en transit. "La fréquentation des poids lourds a diminué de 33% sur l'A35. L'objectif est d'atteindre les 50 %", explique Josiane Chevalier, préfète de la région Grand-Est. Le trafic est donc davantage fluidifié. Selon les données recueillies depuis le début de l'année, les trois heures d'embouteillages quotidiennes ont laissé leur place à une durée d'engorgement de 30 à 40 minutes en moyenne sur l'A35. " Aux heures de pointe, il faut 15 à 20 minutes pour traverser Strasbourg", explique ainsi Marc Bouron.

Nette diminution du nombre d'accidents

L'A355 a aussi contribué à la réduction du nombre d'accidents. "On dénombrait par le passé 760 accidents par trimestre sur l'A35. On en a 530 depuis le début de l'année. Sur le Contournement Ouest, il y a eu seulement 11 accidents sur le premier semestre de l'année", selon la vice-présidente de l'Eurométropole de Strasbourg, chargée de la voirie et de l'aménagement de l'espace public, Béatrice Bulou. Sur la M35, de nombreux tronçons sont limités à 70 km/h au lieu de 90 km/h par exemple. Des voies de réserve sont aussi mises en place afin d'encourager le covoiturage ou l'utilisation des transports en commun. Cependant, des problèmes sont encore présents. "On a encore des camions empruntant l'A35. Cependant, le plus gros problème reste les usagers seuls dans un véhicule qui empruntent les voies réservées aux covoiturage. C'est à eux de respecter ce qui est mis en place. Toutefois, nous allons renforcer la signalétique pour qu'ils soient au courant de ces zones", explique t-elle.

Un GCO trop bruyant et polluant

Long de 24 km le GCO ou A355 traverse plusieurs communes à proximité de Strasbourg. Un axe routier qui ne fait pas le bonheur de certains riverains, maires ou militants écologistes. "On a eu des remontées d'habitants de l'Eurométropole se plaignant du bruit de la route ou encore de la pollution que ça engendre", précise Béatrice Bulon. Aucune donnée sur le niveau de pollution et de nuissances sonores engendrés par l'A355 nous a été fournie. "Des études et analyses sont actuellement en cours. Tous les résultats seront publiés lors du bilan annuel du projet en décembre prochain", conclut Marc Bouron.


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7