Obernai : La Brasserie Kronenbourg à la recherche d’autres saveurs

16 novembre 2021 à 11h34 par Sebastien Ruffet

Kronenbourg élargit sa gamme
Kronenbourg élargit sa gamme
Crédit: @Top Music - SR

La plus grande brasserie d'Europe n’est pas restée inactive malgré la crise sanitaire. De nouveaux équipements ont été installés pour développer la gamme de bières, et une recherche pointue sur les économies d’eau a été menée sur le site d'Obernai.

Quand Jérôme Hatt obtient son titre de maître brasseur le 9 juin 1664 avant de fonder sa brasserie, il est loin d’imaginer que, 357 ans plus tard, ses descendants en auront fait le plus puissant empire brassicole français. Certes, sous le contrôle du groupe Carlsberg depuis 2008, mais avec un ancrage toujours aussi fort dans son Alsace natale.

Et Kronenbourg peut viser les 400 ans avec sérénité. 100 millions d’euros ont été investis pour moderniser le site, et ainsi le pérenniser à long terme. Deux nouveautés le mettent aussi à la pointe.

Deux nouveaux fermenteurs (2.4M€)

Ils ne sont que deux pour l’instant (2 000 hectolitres chacun), ils seront bientôt cinq, à côtoyer les 53 autres plus classiques. Ces nouveaux fermenteurs permettent de maîtriser la température à 0,1 degré près, contre 0,5 pour les équipements actuels. D’après Marion Collerand, ingénieure process en fabrication, "ces tanks vont aussi nous donner des infos en temps réel. On travaille une matière première vivante, et on veut à la fin un produit toujours identique. Ces fermenteurs vont nous permettre d’être très précis pour obtenir ce qu’on veut." Ils seront notamment utilisés pour les bières premium type 1664 Gold ou 1664 Millésime.

Le Dry Hopping (5.5M€)

C’est la grande nouvelle technologie utilisée à Obernai. La machine va autoriser l’ajout de pellets de houblon en fermentation à froid. "Cela va nous permettre de changer les arômes à l’infini", s’enthousiasme Aurore Meyer, ingénieure process en charge des investissements. Cette technologie, brevetée par Carlsberg, n’est présente que sur trois autres sites du groupe. Une 1664 Lager sera développée avec cet équipement qui sera robotisé début 2022.

Suivre le marché

Si Kronenbourg (via Carlsberg) se lance dans une série d’investissements, c’est pour accompagner un changement dans les habitudes de consommation. Cumulés, les segments bière de dégustation / bières aromatisées / bières sans alcool représentaient 10% des ventes de Kronenbourg en 2010 sur le marché français, 21% en 2015 pour atteindre 35% en 2020. Une évolution fulgurante.

Les économies d’eau

Depuis 2018, le site d’Obernai s’est engagé dans un véritable plan de gestion de l’eau. Si l’on compte toutes les consommations du site (apport pour la bière elle-même, opérations de nettoyage, refroidissement, eau sanitaire, etc.), on atteint aujourd’hui les 2,4 millions de mètres cubes sur un an, c’est 20% de moins qu’il y a trois ans ! Annie Cunin, experte process en fabrication, et Nicolas Bernhard, leader engineering, ont mené un minutieux travail d’optimisation. "Partout où on le pouvait, on s’est demandé comment réutiliser l’eau, ou comment en réduire la consommation." Les opérations de nettoyage par exemple sont moins énergivores. Exemple : l’ébullition du moût de malt provoque une évaporation d’eau… Grâce à un condenseur, on la retransforme en eau, utilisée ensuite dans un autre circuit. Au total, depuis 2018, ce sont 746 000m3 qui ont été économisés.


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7