Un festival du consentement à Strasbourg

28 septembre 2022 à 13h16 - Modifié : 29 septembre 2022 à 7h21 par Nathan Ferroudj

L'association "Dis bonjour sale pute" et ses membres
L'association "Dis bonjour sale pute" et ses membres
Crédit: Gmail / Martin Antoine

Le premier festival engagé sur le thème du consentement se déroulera les 7, 8 et 9 octobre prochains au People Hostel dans le quartier de la Krutenau à Strasbourg. Il accueillera des activités et des moments de rencontre et de convivialité tout au long du week-end.

"C'était pas "sale pute" mais ça ne devait pas être loin. C'est la phrase de trop, la goutte d'eau qui a fait déborder le vase et qui m'a donnée envie de faire bouger les choses" déclare Julie Fouillant, la coordinatrice du festival "sans oui c'est non". À peine un an et demi après la création de l'association DBSP (DisBonjourSalePute) stop au sexisme, composée d'une soixantaine d'adhérents bénévoles et suivie par plus de 160 000 personnes sur les réseaux sociaux, la présidente de l'association Emanouela Todorova, lance le premier festival engagé sur le thème du consentement. 

DBSP mène des actions de prévention contre les violences sexistes et sexuelles dans des établissements scolaires, lors de festivals ou encore auprès d’entreprises qui désirent sensibiliser leur personnel. Ce festival a pour but d’ancrer la présence de l’association à Strasbourg et de généraliser les termes féministes avec divers temps forts. Pendant tout le week-end, des personnalités militantes et engagées, des experts et des associations se succéderont lors de différentes rencontres à travers des conférences et des moments d'échange avec le public. 

Emanouela Todorava, la présidente et son associée Julie Fouillant travaillent sur le projet depuis plusieurs mois / Crédit : DR

Des tables rondes consacrées à des discussions sur le consentement, le harcèlement sexiste ou sexuel et à l'éducation sexuelle. "Les tables rondes c'est aussi l'occasion de s'ouvrir sur quelques choses dont on a peur de parler" précise Julie Fouillant. Le festival proposera également des moments gourmands qui consisteront à échanger avec les autres participants de sujets féministes autour d'un repas ou d'un brunch. Enfin, d'autres activités seront mises à disposition gratuitement - toujours dans le thème de la lutte contre le non-consentement et du harcèlement sexuel - comme du yoga, des ateliers ludiques ou encore des soirées musicales et des concerts. 

Un festival engagé sur le thème du consentement

"Le consentement c'est émettre son opinion par rapport à une chose qu'on nous demande de faire ou de dire" affirme Julie Fouillant. Pour l'association, "la clé c'est l'éducation, l'information d'où l'importance du festival, accessible à tout le monde". Marion Séclin, militante sur les réseaux sociaux, Thomas Messias, créateur du podcast Mansplaining ou encore Noëlla, créatrice du compte « Nos alliés les hommes », seront accompagnés d’une dizaine d'experts sur les thématiques du consentement, de la déconstruction et du harcèlement sexiste et sexuel.

"L'idée à travers ce festival c'est de pouvoir parler de toutes les formes de consentement qui existent, et de libérer la parole" insiste Emanouela Todorava. En effet la question du consentement est un réel problème dans la vie de tous les jours pour énormément d'individus qui peuvent difficilement en parler. En revanche "si le consentement est admis dans l'esprit des gens il y a beaucoup de choses qui vont pouvoir se régler" souligne la présidente de l'association DBSP. 

Enfin, le festival est un synonyme d'espoir tant pour l'association que pour les militants qui constatent que la problématique est de plus en plus prise au sérieux. "Je vois autour de moi des comportements changer, notamment une solidarité féminine qui se renforce, et de plus en plus d'hommes qui prennent position et soutiennent le mouvement. On va dans la bonne direction." termine Emanouela Todorava. 

DISBONJOURSALEPUTE - Festival DBSP 2022

L'affiche du festival / Crédit : DR


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7