S’Amer : l’apéro alsacien aura sa boutique à Barr

9 mars 2022 à 12h32 - Modifié : 10 mars 2022 à 9h52 par Céline Rinckel

Christophe devant sa gamme S'Amer
Christophe devant sa gamme S'Amer
Crédit: S'Amer Bière

Pendant le premier confinement, on a tous un peu « abusé » sur les apéros. Mais chez certains, cela a porté ses fruits ! Christophe Wengert et sa compagne Gaëlle ont ainsi développé S’Amer.

S’Amer est un produit 100% artisanal, 100% naturel : une macération d'oranges bio dans de l'eau et de l'alcool. La gamme de S'Amer est composée de plusieurs produits : l'Original, le Spritz, S’Amer Noël et Instant velours. Vous le trouvez dans votre épicerie fine mais également dans de nombreux restaurants comme chez Thierry Schwartz à Barr. C’est d’ailleurs à Barr que Christophe Wengert va ouvrir sa première boutique au courant du mois d’avril : une boutique axée sur S’Amer mais aussi sur l’apéro (à consommer avec modération !). En 2020, année du lancement, S'Amer a sorti 200 bouteilles. En 2022, 8 000 bouteilles devraient être vendues.

Ecoutez l'interview de Christophe Wengert

Christophe, comment vous est venue cette folle idée ?

Il y a Obélix qui est tombé dans la marmite et moi je suis tombé dans l’apéro. Non pas qu’il y ait beaucoup d’excès mais c’est quelque chose que j’aime bien parce que ça a attrait à la convivialité, aux échanges, aux sourires et c’est chouette l’apéro !

Et vous avez créé quoi du coup ?

On a créé une gamme d’amer. C’est vrai qu’en Alsace on parle d’amer bière (…) et en fait sur un coup de chance on a inventé une recette et on l’a trouvée vachement bonne ! Nous c’est complètement produit en Alsace (…) on a une particularité : c’est vachement plus fruité et gouteux que ce qui existe sur le marché, que ça soit artisanal ou industriel. On le fabrique à partir de vrais fruits et de vrais aromates qui sont pour la plupart bio (…) on est sur quelque chose de plus gourmand, de plus fruité. Certains pourront se rappeler un amer industriel mélangé avec du citron. Et ce qui est intéressant c’est que ça permet de le boire certes avec une bière, comme un amer bière, mais on peut le boire avec un Crémant, on peut le boire sec avec un glaçon, certains disent « ça c’est une bonne Suze » ! On peut en verser quelques goutes dans un café. Faites ce que vous voulez de S’Amer !

Il y a S’Amer L’original, mais pas que…

On a développé toute une gamme. Fin de l’été dernier on a sorti un Spritz, qui permet de faire un cocktail bien connu, estival, dans un grand verre avec plein de glaçons. On l’a fait à notre sauce également : on a toujours une base d’orange qui est le fruit prédominant. Là on a rajouté un peu de rhubarbe fraiche et la couleur est complètement naturelle. Il n’y a pas de colorant, pas d’exhausteur de goût, pas d’aromates artificiels. C’est que du vrai, que du bon.

Fin de l’année on a sorti S’Amer Noël… Parce que le jeu de mot était un peu facile ! On ne pouvait pas passer à côté. On aime bien cette période de Noël et je crois que les Alsaciens l’aiment beaucoup. Donc là on n’a pas voulu inventer quelque chose qui soit complètement fou (…) mais vraiment quelque chose qui rappelle le pain d’épices ou le vin chaud : donc il y a de la cannelle, des clous de girofle, de l’anis étoilée (…) on a vraiment envie qu’on finisse son verre et qu’on ait envie d’en reprendre un deuxième. Ou alors de commencer le premier avec de la bière et le deuxième avec un Crémant.

Le dernier né de la gamme c’est « Instant velours ». On a imaginé une gamme d’Instants qui soit plus saisonnière, soit un peu plus typée. C’est quelque chose de plus rond, de très gourmand, y’a de la mangue, y’a du poivre de Sichuan, y’a de la camomille. Ça se boit vachement bien sec avec un glaçon, ça fait un peu liqueur de plantes. C’est aussi canon avec une bière et comme d’habitude avec un Crémant c’est vraiment cool.

Et des restaurateurs ont maintenant pris votre gamme dans leurs établissements, par exemple le restaurant « Enfin » de Barr ?

Une partie est commercialisée auprès de cavistes et d’épiceries fines qui ont vraiment adhéré avec l’approche artisanale et gouteuse. Les restaurateurs : il y a des restaurants gastronomiques. L’un des premiers à nous avoir fait confiance c’est Thierry Schwarz qui a eu un regard très bienveillant à notre égard. C’est avec lui qu’on a travaillé le Spritz. Il y en a d’autres : Le Chambard à Kaysersberg, Le boeuf à Sessenheim, Le Crocodile à Strasbourg, etc. Il y en a pas mal. Il y a aussi des bars estudiantins de Strasbourg, des fermes-auberges.

A Barr vous allez prochainement ouvrir une boutique ?

On va y déplacer notre production. On va produire à Barr, à quelques centaines de mètres de là où on habite. Et en avril, on va ouvrir une boutique où on y commercialisera nos produits, sous différents formats : de la mignonnette aux magnums mais aussi d’élargir à tout une gamme d’apéro, de choses qu’on aime bien, de coups de coeur (…) made in apéro, à boire et à manger (…) Vous pourrez venir chez nous à Barr pour vous approvisionner et vous alimenter.


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7