5 ans de travaux pour l’église Saint-Georges de Sélestat

14 février 2022 à 11h20 - Modifié : 14 février 2022 à 18h55 par Céline Rinckel

L'échafaudage couvrira la flèche de l'église Saint-Georges de Sélestat d'ici quelques semaines
L'échafaudage couvrira la flèche de l'église Saint-Georges de Sélestat d'ici quelques semaines
Crédit: Communauté de Paroisses Catholique de Sélestat

8,6 millions d’euros et cinq ans de travaux sont nécessaires pour faire la restauration extérieure de la totalité de l’église Saint-Georges de Sélestat. Un chantier monumental pour cet édifice aux dimensions de cathédrale.

Les Sélestadiens observent depuis quelques semaines le montage de l’échafaudage à l’église Saint-Georges. Ce chantier interpelle forcément car situé au coeur de la ville et sur un édifice emblématique de la cité humaniste. L’église Saint-Georges (classée Monument historique depuis 1848) se refait une beauté et cela va durer cinq ans ! Quatre tranches de travaux vont se succéder pour un coût total de 8,6 millions d’euros (dont un million d’euros que pour les échafaudages). Pour la première tranche - la plus importante - avec la rénovation de « la flèche », la tour du massif occidental, un échafaudage de 70 mètres de hauteur est entrain d’être installé. Il faudra trois mois pour le monter. Les travaux débuteront concrètement le 11 avril 2022. De nombreux corps de métiers interviendront : maçonnerie, pierre de taille, sculpture, traitement de la pierre, charpente, menuiserie, couverture (tuiles et ouvrages métalliques) et l’épiderme colorée de l’édifice sera aussi traitée (entre granite et grès des Vosges) avec l’intervention de restaurateurs de peinture murale.

Plus de 30 modèles de tuiles

Une entreprise de Niederviller en Moselle sera chargée de la fabrication artisanale de plus de 30 modèles de tuiles. Toutes les variétés seront refaites. Il faut dire que l’édifice du XVème siècle a connu quelques restaurations précédemment dont une restauration après guerre, au titre des dommages de guerre. D’autres éléments seront aussi restaurés comme la ferronnerie, le cadran solaire, le chauffage, les vitraux et les éléments de sécurité (mise en place d’une colonne sèche pour les pompiers). Les cloches quant à elles seront descendues et restaurées. Elles ne sonneront plus pendant au moins deux ans. D’ailleurs l’église Saint-Georges est fermée jusqu’à Pâques puis sera ouverte normalement pendant toute la durée des travaux.


Ecoutez l’interview de Jacques Meyer, 1er adjoint au maire, chargé du Patrimoine et des grands Travaux à la Ville de Sélestat

Alors le but de ces travaux fait suite à un diagnostic qui a été fait il y a une dizaine d’années et qui a clairement défini qu’il y a un bon nombre d’éléments de cette église qui sont en très mauvais état. Un dossier a été monté pour avoir un maximum de subventions. Il y a tout de même pour huit millions d’euros de travaux. L’Etat va nous aider grandement, la Région Grand Est va nous aider ainsi que la CeA (Collectivité européenne d’Alsace). Ces travaux vont s’étaler sur cinq années. Il faut savoir que ces travaux plus que nécessaires pour la simple raison que régulièrement dans les derniers temps il y a des parties de pierres de taille qui tombaient du clocher jusqu’au sol. Donc il y avait un risque. C’est pour ça qu’il y avait une grille au niveau de l’entrée de l’église pour sécuriser l’ensemble de ce secteur. Donc ce sont vraiment des travaux qui doivent être réalisés d’une manière très urgente.

Jacques Meyer, , 1er adjoint au maire, chargé du Patrimoine et des grands Travaux

Sur le site de la Ville de Sélestat, on retrouve l’histoire de l’église Saint-Georges

A l'emplacement de l'église se trouvait au 8ème siècle une chapelle baptismale carolingienne faisant partie d'un ensemble impérial construit par Charlemagne. Ce dernier vint d'ailleurs s'y recueillir au moment de Noël en l'an 775. 

Le chantier de l'église commença dans les années 1220 et se poursuivit en plusieurs étapes jusqu'au 15ème siècle. A cette période, le chœur d'origine est remplacé par un sanctuaire beaucoup plus vaste orné de nombreuses verrières, dont 55 panneaux sont encore d'origine.

Du fait de ses dimensions, l'église paroissiale Saint-Georges peut être confondue avec une cathédrale. Ce n'est pourtant pas le cas, une cathédrale étant le siège d'un évêché, ce qui n'a jamais été le cas à Sélestat.

C'est au début du 14ème siècle que l'on a débuté la construction du massif occidental orné du clocher terminé en 1490.

Dans cette tour se trouvent 6 cloches, dont la première nommée " le bourdon " est décorée, entre autres, du lion de Sélestat.

Du haut de ses 60 mètres de hauteur, le clocher gothique de l'église Saint-Georges de Sélestat est l'un des premiers éléments visibles lorsque l'on arrive à Sélestat.

La crypte de l'église Saint Georges était autrefois un passage public ouvert sur trois côtés : au nord, au sud et à l'est. Ce passage a été conçu au 15ème siècle lors de la construction du nouveau chœur pour éviter de diviser en deux parties le cimetière qui s'étendait alors autour de l'église Saint Georges. Le nouveau chœur fut surélevé et sous celui-ci, une sorte de passage voûté fut réalisé par maître Mathis. Il s'agit d'un hall voûté de quatre croisées d'ogives retombant sur un lourd bas pilier central 

Le passage a été fermé au 19ème siècle par des remplages en pierre vitrés et transformé en crypte.



En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7