Contrôles renforcés aux frontières : ça bouchonne

13 décembre 2018 à 11h43 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
La police allemande après le pont Pfimlin / @Top Music

A la suite des événements à Strasbourg, les contrôles aux frontières sont renforcés, afin de traquer l’auteur de la fusillade. Ce jeudi matin, j’ai donc pris la route direction Offenburg.

A la hauteur des feux de Fégersheim, les gendarmes surveillent la circulation. Il est 6h30, je me dirige vers Offenburg en Allemagne en prenant le pont Pfimlin. Bien avant la sortie Plobsheim-Eschau, les ralentissements débutent. Il y a beaucoup plus de camions que de voitures. Les routiers qui doivent se rendre en Allemagne n’ont sans doute guère le choix de leur itinéraire. Je prends mon mal en patience (en écoutant Top Music !).

 

Après 2h15 de route (pour un trajet qui prend habituellement 5 minutes), j’atteins enfin le point de contrôle. La "Polizei" est sur place. Deux policiers allemands contrôlent chaque véhicules : les cabines des camionneurs, les coffres des voitures. L’opération est longue pour les routiers et les automobilistes qui patientent mais chacun connaît l’enjeu de ce dispositif. Tout se fait dans le calme, tout le monde coopère. Malgré tout, je vous déconseille fortement d’aller en Allemagne aujourd’hui en passant par le pont Pfimlin. D’autres itinéraires nous ont été signalés comme moins chargés : à la frontière de Marckolsheim ou de Beinheim.