La comcom de Sélestat en route pour un label énergétique

19 décembre 2018 à 7h00 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
La communauté de communes de Sélestat développe des projets en faveur de l'énergie / @Top Music

La communauté de communes de Sélestat s’engage pour l’énergie, le climat et l’air. D’ici quatre ans, elle espère obtenir le label "Cit’ergie", la déclinaison française d’un label européen.

150 collectivités françaises (dont 28 dans le Grand Est et parmi elles 9 en Alsace) sont engagées dans cette démarche. L’objectif est de mesurer l’impact de toutes les politiques climat-air-énergie de la collectivité. "Nous n’avons pas de planète de rechange", précise Patrick Barbier, vice-président de la communauté de communes de Sélestat. Il est donc temps d’agir. "Dans le domaine de la mobilité (TIS, Transport intercommunal de Sélestat), des déchets (SMICTOM d'Alsace centrale) et de l’eau, on est plutôt bon". Des actions sont identifiées par exemple sur les véhicules, le patrimoine, les bâtiments, la formation des agents, etc. 

La communauté de communes fait déjà beaucoup de choses, et c’est en fait pouvoir aussi se dire  mais par rapport à d’autres collectivités, comment on se situe, est-ce que l’on fait aussi bien qu’eux, est-ce qu’on peut faire mieux, est-ce qu’on est plutôt des bons élèves par rapport à la moyenne nationale. Pour essayer de voir un peu comment on se situe dans le panorama de collectivités qui sont engagés dans ce type de démarche / Géraldine Rousselle, coach pour ce label 

Développer les énergies renouvelables

Après quatre ans de travail - du diagnostic à la mise en place de nouvelles mesures (dans le domaine des énergies renouvelables notamment) -, le label "Cit’ergie" sera donc la cerise sur la gâteau, mais ce label devra être renouvelé tous les quatre ans. 

Pour en savoir plus sur ce label, vous pourrez participer en janvier à la Semaine européenne de la transition énergétique. Des événements grand public seront proposés.