Hôpital de Haguenau : première journée portes-ouvertes ce samedi

Publié le 03/10/2019 à 09:47 - Mise à jour le 03/10/2019 à 13:37

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Hôpital de Haguenau : première journée portes-ouvertes ce samedi L'infirmier d'accueil fait le "tri" des patients / @Top Music

Une première à l'hôpital de Haguenau : une journée portes ouvertes, ce samedi 5 octobre de 10h à 17h. Vous pourrez découvrir les coulisses du centre hospitalier de Haguenau qui nous avait accueilli il y a quelques mois pour vivre une matinée dans le service des Urgences. Un reportage à relire avant d'aller samedi à la journée portes ouvertes.

Il est 6h, l’équipe de nuit va bientôt passer le relais à l’équipe de jour. Le SAU (Service d’accueil des urgences) du centre hospitalier de Haguenau est plein. Tous les boxes des urgences et les 12 chambres de l’UHCD (l’unité d’hospitalisation courte durée, où l’on reste maximum 24 heures) sont occupés. La nuit a pourtant été "normale" pour cette période de l’année, une période où les pathologies hivernales nécessitent plus d’hospitalisation, dans des services déjà saturés. Ce lundi matin, la direction de l’hôpital décidera sans doute de remettre l’établissement dans le dispositif "HET" (hôpital en tension), valable de mi-décembre à mi-février, voire au-delà.

Vers 6h30, le passage des consignes entre l'équipe de nuit et l'équipe de jour des infirmiers / @Top Music

L'activité a explosé : +25% en six ans

Le personnel des Urgences de l’hôpital de Haguenau ne chôme pas avec une centaine de patients par jour. En 2018, ce service a enregistré 35 324 passages (médecine et traumatologie de l’adulte, ainsi que la traumatologie des enfants), sans comptez les 10 000 passages au service pédiatrique de l’hôpital. Cela représente 52 000 passages par an "en urgence" à l’hôpital de Haguenau qui compte en tout 2 000 agents. En six ans, le Service d’accueil des urgences a vu son activité augmenter de 25%. C’est donc un véritable casse-tête pour trouver des lits et parfois aussi du personnel.

A la différence des autres services, quand le service est plein, on continue d’accueillir des patients. Et nous sommes ouverts 24h/24. Pour travailler aux urgences, il faut qu’on aime les urgences et puis c’est vrai qu’on a la chance d’avoir une équipe qui est soudée, ce qui permet de travailler efficacement ensemble / Jérôme Schlegel, chef de service

L'accueil des Urgences à Haguenau, et l'arrivée des pompiers / @Top Music
Venir avec les pompiers ne permet pas une prise en charge plus rapide / @Top Music

3h40, en moyenne, entre mon arrivée et mon départ

Autre challenge : gérer l’attente. A l’hôpital de Haguenau, le temps moyen de prise-en-charge d’un patient - entre son arrivée et son départ - est de 3h40… mais tout dépend bien sûr des pathologies. Alors pourquoi a-t-on l’impression d’attendre longtemps aux urgences ? Quelle est la procédure ? A votre arrivée, vous êtes d’abord accueilli par un agent administratif qui va vérifier notamment votre identité. L’infirmier d’accueil prendra le relais pour donner le degrés d’urgence (sur une échelle de 1 à 5, 1 étant par exemple une détresse respiratoire et donc aucun délai d’attente, 5 étant par exemple un mal de gorge qui dure depuis plusieurs jours ou une piqûre de tique, une pathologie qui pourrait plutôt être vue par votre médecin traitant). Vous serez ensuite installé dans une salle d’examen où un médecin vous verra et prescrira peut-être des examens. Pour une prise de sang, l’attente est en moyenne de deux heures pour avoir les résultats et pour une radio cela peut aller jusqu’à une heure. Ensuite seulement vous serez dans une "zone couchée" sur un brancard. C’est à ce moment-là que la décision sera prise pour un retour à domicile, des examens complémentaires ou une hospitalisation dans un autre service.

Raphaël était ce matin l'infirmier d'accueil / @Top Music
Après leur réunion à 7h30, les médecins font le tour des boxes / @Top Music
Aurélie est manipulatrice radio pour les Urgences et les consultations / @Top Music

"Soigner les maux et apaiser avec les mots", pour Jérôme Schlegel, chef de service

Et pendant tout ce temps me direz-vous ? Le personnel s’occupe des patients et des examens. 110 personnes travaillent aux Urgences à Haguenau et les métiers sont très divers : infirmier, aide-soignant, médecin, assistante sociale, brancardier, personnel administratif, agent d’entretien, etc. Le cadre de santé, Mathieu Zimpfer, est lui le chef d’orchestre de tout ce monde. Il gère notamment les plannings et les absences des uns et des autres. Et il nous rappelle que les Urgences à Haguenau sont le 9ème centre dans le Grand Est (en nombre de passages).

 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.