Sélestat : coup d'oeil au cahier de doléances

17 janvier 2019 à 7h00 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Le cahier de doléances à la mairie de Sélestat / @Top Music

Alors que le "Grand débat national" vient d’être lancé, nous avons épluché le cahier de doléances à la Mairie de Sélestat.

Une trentaine de citoyens a déjà pris la parole via ce cahier (disponible dans les mairies place d’Armes et du Heyden à Sélestat). Des habitants de Sélestat mais aussi de Scherwiller, Baldenheim ou encore Rossfeld ont complété trois rubriques : "demande", "propose" et "souhaite que soient traités, par ordre de priorité, les problèmes suivants".  Des retraités, des familles, des salariés, des commerçants ont ainsi répondu. Les revendications sont d’abord sur les inégalités fiscales et salariales, la hausse de pouvoir d’achat et aussi une réforme des institutions publiques.

Valoriser le travail

La "justice sociale" est un mot d’ordre qui revient régulièrement : "moins de taxes (pour les petits commerces)", "éviter les inégalités fiscales", "plus de salaires pour les salariés", "vivre de son travail dignement", "valoriser le travail", "hausse des salaires".

Concernant les institutions publiques et politiques, certains citoyens demandent de "supprimer le Sénat", "réduire le nombre de parlementaires". L’avenir de l’Alsace est aussi évoqué : "que l’Alsace soit administrée sous la forme d’une collectivité à statut particulier".

Plus de démocratie directe

Nombreux sont également les citoyens à demander une nouvelle forme de démocratie avec la mise-en-place du RIC (le référendum d'initiative citoyenne, organisé à l'initiative d'un ou plusieurs citoyens). Il est demandé "plus de démocratie directe" et "le développement de la démocratie participative".

Parmi les autres thèmes abordés de façon moins systématique, il y a la transition écologique, la sécurité routière, "un coup de pouce sérieux sur les handicapés", "des efforts pour relancer l’industrie" ou encore le bio : "surtaxer les produits non bio et réduire les taxes sur les produits bio courants. Et 100% de bio en cantine scolaire".

Les cahiers de doléances sont encore disponibles pendant quelques semaines dans de nombreuses mairies alsaciennes.

La première page du cahier de doléances de Sélestat / @Top Music