Passagers et investissements en hausse à l'EuroAirport

17 janvier 2019 à 16h16 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Au départ de l'EuroAirport / @Top Music

Encore une très bonne année à l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse. Le nombre de passagers a progressé de 8,7% en un an. Le Terminal va être agrandi pour pouvoir accueillir tous les voyageurs dans de bonnes conditions.

L’Euroairport a franchi pour la première fois la barre des 8 millions de passagers : 8,6 millions de passagers précisément à la fin de l’année 2018. Les trois destinations phares sont : Londres, Berlin et Amsterdam. En 2019, l’aéroport trinational prévoit de dépasser le cap des 9 millions de passagers. Pour cela, des travaux sont en cours dans la zone d’arrivée de l’aéroport et un projet d’agrandissement du Terminal est prévu. La modernisation a un coût de 140 à 180 millions d’euros (250 millions d’euros avec les études) et permettra d’accueillir jusqu’à 15 millions de passagers. Le nouveau Terminal sera terminé fin 2026.

A l’horizon 2030, on imagine que les passagers devraient être entre 11 et 13 millions de passagers / Frédéric VELTER, Directeur Général Adjoint de l’EuroAirport

Un train pour prendre l'avion

Autre sujet toujours d’actualité : la desserte ferroviaire, pour un coût de 250 millions d’euros. Entre 2020 et 2028, des études détaillées seront menées et les travaux devraient débuter. Le TGV ne s’arrêtera pas à l’EuroAirport mais 4 trains par heure et par sens depuis Mulhouse et 2 trains par heure et par sens depuis Strasbourg.

La desserte ferroviaire, je dirais qu’elle avance bien. Il faut bien avoir conscience que ce projet-là n’a pas pour objet d’augmenter trafic aérien. Son objet est de s’insérer dans un réseau de desserte de l’aéroport depuis Bâle jusqu’à Mulhouse / Frédéric VELTER, Directeur Général Adjoint de l’EuroAirport

Si le nombre de passagers est en hausse de près de 9% en 2018, le trafic fret est lui en baisse d’environ 2%. L’EuroAirport génère 6 000 emplois directs (26 000 emplois directs et indirects). Swissport et Easyjet ont particulièrement augmenté leur nombre de salariés. Sur le site même de l’aéroport trinational, plus de 120 entreprises sont implantées. Et les 20 compagnies aériennes desservent 100 destinations dans 30 pays.