L'Hôtel des Postes à Strasbourg : l'art néogothique contemporain

28 janvier 2019 à 7h00 par Estelle Burckel

TOP MUSIC
Strasbourg - Hotel des Postes - Cour interieure Cluster / © Bouygues Immobilier

Après 119 années au service des PTT, l’Hôtel des Postes à Strasbourg est sur le point de se réinventer et de devenir un lieu alliant parfaitement patrimoine et modernité.

Constitué d’un ensemble comprenant du résidentiel et du tertiaire, le projet sera mené du printemps 2019 à l’été 2021. Entre temps et pendant quatre mois, la première Biennale d’Art Contemporain de Strasbourg occupera les lieux pour faire découvrir au grand public ce bâtiment historique du quartier de la Neustadt, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

L'Hôtel des Postes : 120 ans d’histoire

Sous le contrôle allemand depuis 1871, Strasbourg est devenue la capitale du Reichsland Elsass-Lothringen c’est à dire de la "Terre d’Empire Alsace-Lorraine". La poste centrale a été délocalisée de la place de la Cathédrale au quartier allemand afin d’affirmer la position de la Neustadt comme nouveau centre politique et administratif de la ville et pour pouvoir raccorder Berlin à Strasbourg plus rapidement.

Construit d’avril 1896 à août 1899 sur un terrain de 11.000 m2, l’Hôtel des Postes est inauguré le 12 novembre 1899, son coût de construction avoisine les 2,35 millions de Reichsmark soit 31,5 millions d’euros estimés.

Telle une forteresse ou un château fort, le bâtiment de l’Hôtel des postes semble fermé sur lui-même, c’est sans doute parce qu’il fallait "enfermer" et contrôler les télécommunications qui constituaient alors un point stratégique pour le pouvoir.

Pour valoriser le caractère monumental de ce nouvel édifice, le style néo-gothique du bâtiment est en rupture avec le style néo-Renaissance des bâtiments monumentaux alentours. Les architectes officiels de la Reichspost au service du gouvernement prussien, ont privilégié des hôtels des Postes de style néo-gothique durant vingt ans dans des villes d’Empire possédant des monuments gothiques, entre 1878 et 1899. Strasbourg en constitue l’exemple ultime.

L’Hôtel des Postes de Strasbourg constitue le dernier exemple d’un hôtel des Postes de style néo-gothique construit dans l’Empire allemand de 1897 à 1899.

Dès son origine, l’Hôtel des Postes incarne une vitrine d’innovations en matière de télécommunication. Cet ensemble architectural a subit avec les années d’importantes restaurations consécutives aux dégâts causés par la Seconde Guerre Mondiale mais également pour répondre à un besoin de modernisation des installations.

Avec l’avènement du numérique, l’Hôtel des Poste ne répond plus aux besoins du groupe LaPoste et n’est plus adapté au futur des télécommunications, comme le rappelle Camille Gehin, directrice des projets de la Poste Immo : "aujourd’hui, il y a la révolution numérique, la modification de notre rapport à la gestion des ces informations et de ces communications et donc le bâtiment est partiellement vacant. Notre enjeu c’est d’accompagner cette revalorisation patrimoniale en cherchant à proposer des usages dans le bâtiment beaucoup plus connectés au quartier, à la ville, lui redonner une nouvelle vie".

Dans cette démarche, la Post Immo cède la majorité du bâtiment à Bouygues Immobilier à l’exception du bureau de poste historique Avenue de la Marseillaise, pour une restructuration moderne et une réaffectation intégrale du bâtiment.

La Biennale d’Art Contemporain, une parenthèse culturelle

Strasbourg lance sa première Biennale d’Art Contemporain dans l’Hôtel des Postes qui sera libre jusqu’au début des travaux opérés par Bouygues Immobilier au printemps 2019. Jusqu'au 3 mars, c’est une quarantaine d’oeuvres qui sera présentée autour du thème "L’Homme à l’ère du numérique". Pour cette première édition, la Biennale d’art contemporain à Strasbourg sera intitulée "Touch Me" et réunira dix-huit artistes de renommée internationale, issus de 9 nationalités différentes.

L’Hôtel des Postes, revaloriser l’ancien dans des constructions modernes.

Du printemps 2019 à l’été 2021, Bouygues Immobilier va opérer une restructuration architecturale et une réhabilitation de l’Hôtel des Postes qui constituera un ensemble immobilier. Des logements locatifs aidés, des logements en accession libre, une résidence séniors, une brasserie restaurant, un bâtiment de bureaux, un parking souterrain mais également le bureau de Poste original réhabilité formeront le "nouvel" Hôtel des Postes.

Patrick Weber, du cabinet Weber Keiling, est l’architecte de ce projet : "il s’agira d’un changement considérable par rapport à la situation actuelle puisque c’est un bâtiment très fermé, très clos qui va vraiment s’ouvrir sur la ville. On va créer des nouveaux accès depuis l’avenue de la Marseillaise vers l’intérieur du bâtiment mais on va aussi utiliser les anciennes entrées qu’on va valoriser pour accéder aux logements".

La conservation de l’existant sera au coeur des préoccupations des architectes : les cages d’escaliers angulaires, les galeries de circulation voutées et leurs décors seront préservés à l’identique, rénovées et embellies et les façades sur rue seront uniquement nettoyées.