Des citoyens solidaires des SDF

Publié le 11/02/2019 à 06:00 - Mise à jour le 11/02/2019 à 09:51

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Des citoyens solidaires des SDF Le collectif "Pour plus tard" en maraude à Mulhouse / @Collectif Pour plus tard

De plus en plus de citoyens donnent des coups de pouce ponctuels à des collectifs qui aident les plus démunis. Rencontre avec l’association "Le Bonheur d’un sourire" à Strasbourg et le collectif "Pour plus tard" à Mulhouse.

Offrir à manger c’est l’objectif principal du collectif "Pour plus tard". A Mulhouse il distribue 40 repas deux fois par semaine, les mercredis et les vendredis soirs. La nourriture est demandée via les réseaux sociaux. Six à huit bénévoles sont présents à chaque maraude. En-dehors de la distribution alimentaire, le collectif offre aussi des nuits d’hôtels au plus démunis. L’hiver dernier 58 nuits ont été offertes pour 85 personnes.

Alors notre action principale est de distribuer à manger à qui en a besoin, sans conditions particulières, à la différence de toutes les autres actions qui se veulent un peu gérées en demandant des justificatifs de revenus ou ce genre de choses. On a préféré ne pas pousser cette porte et offrir à qui en a besoin sans trop creuser, il ne s’agit que de la nourriture, donc la personne qui a faim de toute façon on va la rencontrer dans nos maraudes, donc ça n’est pas compliqué de donner aux bonnes personnes / Mourad Benzakri du collectif "Pour plus tard"

Pour le collectif mulhousien "Pour plus tard", leur force est cet engagement "à la carte" des bénévoles, en fonction des disponibilités de chacun : "On veut tous faire notre petit B.A. de temps en temps" rappelle Mourad Benzakri.

On se dit qu’il faut se battre

Même combat à Strasbourg pour l’association "Le Bonheur d’un sourire". "L’aide, l’entraide, la solidarité sont nos leitmotiv", explique Mohamed Amin Sadek, président de l'association "Le Bonheur d'un sourire".

Nous malheureusement on aurait ne pas exister mais vu qu’on voit des personnes dans la grande précarité comme ça sur le terrain, on se dit qu’il faut se battre, aller vers l’avant, trouver des solutions

300 bénévoles oeuvrent depuis 10 ans dans la capitale alsacienne "pour venir en aide aux personnes dans la précarité". Des distributions de repas sont organisées tous les dimanches de 10h à 12h sur la place de la gare. 400 repas sont offerts chaque semaine, soit 20 000 repas en un an. L’association recherche d’ailleurs des restaurants qui pourraient prêter leur cuisine pour confectionner les repas.

Que ça soit pour l’association "Le Bonheur d’un sourire" à Strasbourg ou pour le collectif "Pour plus tard" à Mulhouse, ce sont toujours des citoyens qui donnent quelques heures de leur temps, souvent grâce aux appels lancés sur les réseaux sociaux.


Retrouvez sur Facebook : Le Bonheur d'un sourire et le Collectif Pour plus tard


 

 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0
Aucun article pour le moment

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.