Ohnenheim : Anissa et son entreprise "zéro déchet"

2 avril 2019 à 8h00 par Céline Rinckel

TOP MUSIC

Tendre vers le "zéro déchet" : c’est le projet personnel et professionnel d’Anissa Dahbi-Kieffer. Cette mère de famille d’Ohnenheim a crée sa micro-entreprise de confection "zéro déchet".

C’est la naissance de ses enfants qui a été le déclic pour Anissa. Elle a crée "ça surpiq' chez N&M" (petit clin d'oeil aux prénoms de ses deux filles), une entreprise de confection "zéro déchet". Cette autodidacte en couture ne savait pas utiliser une machine à coudre il y a encore cinq ans. Issue d’une formation en ressources humaines, Anissa crée aujourd’hui des lingettes lavables, des bavoirs, des protections périodiques lavables, etc.

La naissance de ma première fille… et la naissance de ma deuxième fille… a accentué cette envie, cet engouement pour le zéro déchet. Du coup, j’essaye au quotidien de réduire nos déchets : tant sur l’alimentaire, mais aussi beaucoup sur la partie hygiène. Du coup ça se retranscrit via le zéro déchet.

Zéro déchet pour toute la famille

Le "zéro déchet" est aussi un changement de mode de vie pour Anissa et sa famille : dans la cuisine les pots en verre ont remplacé le plastique et dans la salle de bain de dentifrice ou le déodorant sont faits maison. Le but est de "réduire nos déchets ; la prochaine étape est l’installation d’un compost". De fil en aiguille, Anissa a donc développé son offre de produits :

Pour les femmes par exemple des protections périodiques lavables, des lingettes démaquillantes. Des lingettes lavables pour les enfants. Des éponges de douche, des éponges lavables pour la vaisselle par exemple. Le rouleau d’essui-tout lavable. Des pochettes à savon solide. Des étuis à brosse à dents, quand on est en voyage, à l’étranger, en déplacement.

La démarche d’Anissa pour le "zéro déchet" est aussi une démarche écologique et de santé.

Les tissus que j’utilise actuellement ils sont certifiés OEKO-TEX, ça veut dire que c’est exempt de produits chimiques, tant pour l’environnement que pour l’humain. C’est un gage de sécurité. Et on se dit : j’utilise du tissu OEKO-TEX donc je pollue moins et j’ai moins de chance d’avoir des produits chimiques dans ce que j’utilise.

De futurs parents ont décidé de faire leur liste de naissance chez "ça surpiq' chez N&M" à Ohnenheim, l’occasion de passer ainsi au "zéro déchet".


Pour une lingette lavable pour bébé, comptez environ 2€ pièce.

Les produits d’Anissa peuvent se laver en machine, à 60°.

Retrouvez ses produits sur Facebook et Instagram, et aussi sur le site alsacien de vente en ligne de produits zéro déchets Ozetik de Duntzenheim.