25 ans pour les Jardins de Gaïa à Wittisheim

24 mai 2019 à 8h00 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
600 références de thés, infusions et épices sont proposées aux Jardins de Gaïa. / @Top Music

Entreprise emblématique du centre-Alsace, les Jardins de Gaïa fêtent déjà leur quart de siècle. Plongeons-nous dans les secrets de fabrication des thés que vous dégustez.

Depuis 1994 et la création des Jardins de Gaïa, Arlette Rohmer, la fondatrice, n’a cessé de parcourir le monde pour déguster et faire découvrir des thés exceptionnels.

En 25 ans, j’ai quand même vu une grosse évolution. Il y a 25 ans, en matière de thé, il y en avait un petit peu mais il y en avait vraiment beaucoup beaucoup moins puisque les frontières n’étaient pas ouvertes comme aujourd’hui, notamment avec les thés de Chine à l’époque. C’est vraiment qu’en 25 ans on commence à avoir des trucs vraiment magnifiques, qui n’existaient pas, ou en tous les cas qui n’étaient pas pour nous.

 

L'aromatisation. / @Top Music
Le conditionnement. / @Top Music

100% bio, 70% en commerce équitable

Dès leur origine, les Jardins de Gaïa proposent uniquement des produits bio (dont 10% sont en biodynamie, certifiés par Demetter) et à 70% issus du commerce équitable. "C’est comme pour les vins, c’est une grande famille : quand tu rencontres un producteur, tu commences à te faire des contacts", raconte Arlette Rohmer. Pour elle, cette démarche est aussi un moyen d’être militant : "je veux que ça soit bon, mais aussi "clean". J’ai fait évoluer les thés dans la bio".

Alors ça se compare vraiment aux vins puisqu’il y a différentes couleurs, des cépages (qu’on appelle des cultivar), il y a des méthodes de production. Il y a des goûts qui évoluent, comme le vin. Il y a des choses exceptionnelles et rares, et puis des productions plus classiques. C’est forcément comme le vin.

Pour cet anniversaire, un concert de Tiken Jah Fakoly est au programme : "j’avais envie de valoriser l’Afrique : Tiken c’est la voix de l’Afrique", précise Arlette Rohmer. Deux thés spéciaux ont aussi été créés : "le Gaïa en fête" (un mix de couleurs de thés, de fleurs et de fruits) et une galette de "pu’er sheng-cru" (un thé vert d’anciens théiers, un thé à conserver jusqu’à plusieurs années).

Les thés spéciaux pour les 25 ans. / @Top Music

Les Jardins de Gaïa en quelques chiffres :

  • 75 salariés à Wittisheim (sans compter le personnel dans les ESAT, notamment à Benfeld pour la marque d’épices « Terra Madre »)
  • 600 références de thés, infusions, tisanes et épices, et chaque année 40 nouveaux produits
  • Un magasin historique à Wittisheim mais aussi 1 700 revendeurs en France et à l’étranger (dans 20 pays)
  • 40 partenaires (jardins de thés, coopératives de petits producteurs, etc.) de Chine, du Japon, d’Inde, du Sri Lanka, du Nepal, de Birmani, d’Afrique du Sud, du Burkina, etc.
  • Il faut 3 à 4 kg de feuilles fraiches pour produire 1 kg de thé
  • Un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros en 2018

Petite astuce

Les sachets utilisées par les Jardins de Gaïa sont entièrement compostables : le papier extérieur et le film intérieur en cellulose de bois.


Vendredi 24 mai : journée dédiée aux professionnels

Vendredi 24 mai à 20h : concert ouvert à tous de Tiken Jah Fakoly (The Clockmakers, groupe alsacien, assureront la 1ère partie). Tarif unique : 27€ (gratuit pour les moins de 12 ans). Le concert se déroulera dans le pré en face des Jardins de Gaïa à Wittisheim.

Samedi 25 mai de 10h à 19h : portes ouvertes avec animations pour les enfants, bars à cocktails à base de thé, rencontres avec les producteurs, conférences, visites de l’entreprise, etc.