De la maternelle au lycée : plantation de choux à choucroute

Publié le 28/05/2019 à 17:00

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
De la maternelle au lycée : plantation de choux à choucroute Des élèves du lycée Aristide-Briand et de l'école maternelle du Parc du Château à Schiltigheim, ont planté des choux à choucroute. Photo / @Top Music

Des lycéens du CAP Employés de vente en produits alimentaires au lycée Aristide Briand ont planté ce lundi après-midi des choux dans l’école maternelle du Parc du Château de Schiltigheim.

Des élèves du lycée Aristide-Briand ont planté leurs choux qui leurs serviront de récolte d’ici le mois de septembre. Ils ont l’aide de l’école maternelle du Parc du Château qui a suffisamment de place pour planter des légumes. A chacun sa part des choses, les élèves de l’école maternelle du Parc du Château se chargeront de contribuer à la croissance des choux comme l’explique Laurence Fischer, enseignante à l’école maternelle du Parc du Château :

La choucroute et la fabrication, ce sera le laboratoire du lycée Aristide-Briand qui va transformer le chou en choucroute. Nous serons simplement les botanistes, les jardiniers qui vont observer la croissance végétale du chou. Quand les choux seront prêts, on va les retrouver et leur rapporter la récolte. Ils vont la transformer, la cuisiner et on se retrouvera à nouveau pour la déguster. Ce sont les enfants qui dégusteront en compagnie des lycéens.

Les élèves du lycée Aristide-Briand, eux, reviendront à l’école du Parc du Château en septembre pour récupérer la récolte. C’est ensuite la filière bio-industrie qui s’occupera des choux avec une méthode de conservation particulière pour ensuite les avoir prêts à l’emploi. Marine de Trogloff, enseignante au lycée Aristide-Briand revient sur le rôle de ses élèves dans ce projet :

Cette culture sera assurée par l’école maternelle et les parents. Les choux se récoltent en septembre ou octobre. Donc à la rentrée, nous reviendrons cueillir les choux qu’on donnera aux élèves de bio-industrie pour qu’ils les mettent en fermentation. L’idée c’est de mettre dans un bocal et priver d’oxygène le produit qui du coup développer des ferments et pouvoir se conserver très longtemps de cette façon.

La choucroute sera ensuite revisitée à l'issue de la récolte, les élèves qui ont participé à ce projet feront appel à leur imagination pour avoir des idées de recette.

 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.