Pour une meilleure prise en charge des adolescents obèses

28 août 2019 à 17h00 par Rédaction

TOP MUSIC
Le dispositif PRECCOSS élargit son dispositif pour les adolescents de 12-18 ans. / @Top Music

Les cas d’obésité augmentent chez les jeunes : un adolescent sur cinq souffre de surcharge pondérale ou d’obésité, selon une étude du ministère de la santé publiée ce mercredi. Pour lutter contre l’obésité, la ville de Strasbourg a étendu récemment son programme PRECCOSS aux jeunes âgés entre 12 et 18 ans.

L'étude du ministère de la Santé menée auprès d’élèves de troisième souligne que les filles sont plus sujettes au surpoids : 19,7% d'adolescentes en surpoids contre 16,9% chez les garçons. Pas assez de petits-déjeuners, trop de temps devant les écrans, et le manque d’activité physique expliquent en partie la progression de l’obésité chez les jeunes. 

Depuis le mois de juin, la ville de Strasbourg accentue sa lutte contre l'obésité. Le dispositif PRECCOSS qui accompagne depuis cinq ans les enfants de 3 à 12 ans s'occupe désormais de suivre les adolescents de 12 à 18 ans. 

L'obésité touche surtout les enfants issus de quartiers populaires de la ville de Strasbourg. PRECCOSS élargit son dispositif qui aide désormais les adolescents de 12-18 ans. Le Dr Alexandre Feltz, adjoint au maire en charge de la santé de la ville de Strasbourg, nous précise les raisons de cet élargissement : 

On sait que malheureusement l'obésité explose à l'adolescence, et qu'il faut une prise en charge qui existe. Tous les médecins généralistes, pédiatres, pourront prescrire ce dispositif et avoir une réponse avec les professionnels de santé, qui seront au service des adolescents et de leurs familles pour les aider à maîtriser leur augmentation de poids voire maigrir. 

A Strasbourg, le Dr Michel Cymes avait tenu à rappeler l'importance de prendre en charge les jeunes enfants :

C'est à cet âge qu'il faut expliquer pourquoi il ne faut pas fumer, ou manger trois fast-foods par jour. Ce sont ces enfants qui sont sensibles au message, et en même temps qui vont comprendre tout ce que ça va entraîner pour leur santé. Je pense  qu'il faut les aider psychologiquement et dans une prise en charge qui va les aider à être bien dans leur peau. Le principe est de leur dire de faire attention à ne pas devenir un adulte avec des problèmes de santé.

Le dispositif PRECCOSS est déployé à Strasbourg depuis 2016, plus de 500 enfants ont déjà pu en bénéficier. 

Retrouvez sur ce lien, toutes les infos sur le dispositif PRECCOSS. 

 

Des séances de sport pour les ados pris en charge par le dispositif PRECCOSS
Des séances de sport pour les ados pris en charge par le dispositif PRECCOSS