"On pourrait atteindre les records de températures de 2003 en Alsace"

24 juin 2019 à 17h23 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
On va chercher la fraîcheur ! / @Top Music

Meteo France a placé l'Alsace en alerte orange canicule. Une vague de chaleur record va balayer la France cette semaine, avec un air brûlant qui vient du Sahara.  Les jours les plus chauds en Alsace seront mercredi et jeudi.

Selon le prévisionniste de Météo France, Pierre-Luc Payet, il faudra s'attendre, pour mercredi et jeudi, à des températures sur la plaine d'Alsace de l'ordre de 37°C, 39°C voire autour de 40°C très ponctuellement. "En août 2003, les maximums étaient à 39,6°C à Strasbourg, 40,9°C à Colmar et autour de 39,4°C à Mulhouse. A mon avis, on ne devrait pas être très loin de ces records, et peut-être que l'on pourra battre un record historique sur l'une ou l'autre des villes d'Alsace."

Doit-on s'attendre à une canicule similaire à l'été 2003 ?

Comparer exactement la situation de cette semaine et la situation de 2003, c'est encore un petit peu tôt, puisque l'on a encore des incertitudes sur la fin de la canicule actuelle. La canicule de cette semaine devrait être un peu moins longue que celle que l'on a eue en 2003 qui avait duré près de deux semaines alors qu'on attend cette fois-ci une canicule de cinq ou six jours, une canicule a priori moins longue que celle de 2003. En revanche, du point de vue des températures maximales, il est fort probable que l'on soit proche de celles de 2003.

Quand devrait-on sortir de cette canicule ?

Normalement, pour ce qui concerne l'Alsace, on devrait sortir de cette période de très fortes chaleurs ce week-end.

Comment expliquez-vous ce phénomène de canicule ?

On a tout d'abord une dépression qui est sur le proche Atlantique et également un anti-cyclone situé sur l'Europe centrale et l'Europe du Nord, et les deux combinés forment un couloir venant du Sud qui aspire l'air très chaud du Sahara et qui l'amène vers la France. La canicule vient directement des contrées surchauffées du Nord de l'Afrique.