Europa Park peine à recruter

Publié le 27/06/2019 à 06:05 - Mise à jour le 12/07/2019 à 16:30

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Europa Park peine à recruter Rulantica ouvrira fin novembre et souhaite embaucher encore 300 personnes. / @Top Music

Le parc d’attraction allemand réitère sa collaboration avec le Pôle Emploi - côté français - et le Bundesagentur für Arbeit - côté allemand. En 2019, Europa Park (et ses hôtels et le futur parc aquatique Rulantica) doit recruter 1 000 personnes.

Job dating, publicité, mailing, salon professionnel, etc : Europa Park multiplie les actions pour recruter du personnel. "Mais tout cela n’est pas suffisant", affirme le parc d’attraction allemand. Depuis un an pourtant, la campagne de recrutement est lancé pour le nouveau parc aquatique Rulantica : 300 postes sont encore à pourvoir. En plus, Europa Park recrute chaque année 500 nouveaux collaborateurs (les 4 150 employés restent en moyenne 8 ans).

Alors là ils recherchent surtout des métiers de l’hôtellerie, de la restauration. Pour le prochain parc (Rulantica), on aura d’autres recrutements : maitre-nageur, animateur, etc. donc il va vraiment falloir remporter le défi avec le parc pour réussir / Claude Rouillon, directeur territorial Pôle Emploi Bas-Rhin.

Se former à un métier concret

Des formations sur-mesure ont été mises en place par la Région Grand Est. 37 Français ont été formés cette année puis embauchés par Europa Park. C’est le cas de Florence Bach, une ex-conseillère bancaire devenue cuisinière.

Je suis cuisinière, enfin en pâtisserie. J’étais pendant 12 ans conseillère en banque et j’ai décidé l’année dernière de changer de voie. Je me suis adressée au Greta pour suivre une formation et ils m’ont proposé cette formation en collaboration avec Europa Park. Je me suis dit que c’était une bonne opportunité d’avoir une formation avec un emploi à la clef / Florence Bach, cuisinière à Europa Park

Savoir parler l'allemand et être mobile

Pour Claude Rouillon, directeur territorial Pôle Emploi Bas-Rhin, deux freins existent pour les demandeurs d’emploi : la maitrise de la langue allemande (niveau B1 ou A2) et la mobilité.

Comme on est en Allemagne, il faut un peu parler la langue allemande, donc il faut amener les candidats à parler l’allemand. Ensuite il faut venir jusqu’à Europa Park : il a aussi des difficultés de mobilité, malgré tout Europa Park met en place des horaires aménagés ou partagés pour que les personnes suivent venir en covoiturage assez facilement. Pour autant voilà ce qui est la barrière aujourd’hui pour venir à Europa Park : langue et mobilité / Claude Rouillon, directeur territorial Pôle Emploi Bas-Rhin

Pour Florence Bach, nouvellement embauchée, sa formation lui a permis de renforcer son niveau d’allemand.

Parler allemand…je n’avais pas parlé pendant un certain nombre d’années mais avec la formation ça nous a permis de reconstruire nos bases en allemand et de pouvoir se débrouiller. Parce que mine de rien quand on est dans le bain, il faut parler ! Même en France, le secteur de la gastronomie nécessite beaucoup de recrutement mais là on a en plus l’opportunité d’être dans une entreprise qui offre des perspectives d’évolution / Florence Bach, cuisinière à Europa Park


Job speed dating : le 12 juillet de 19h à 22h à l’hôtel Kronasar pour des recrutements à Rulantica. Aucune inscription n'est nécessaire pour cette soirée de recrutement. 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.