Stop aux déchets au bord des routes

Publié le 15/07/2019 à 15:22 - Mise à jour le 15/07/2019 à 15:48

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Stop aux déchets au bord des routes La pyramide des déchets au Centre routier de Rixheim. / @Top Music

Trop de déchets au bord des routes départementales du Haut-Rhin : 262 tonnes récoltées l'an dernier par les agents routiers. "Ne jette pas tes ordures, pense à la nature" c'est ce qui est rappelé par le Conseil départemental pour inciter chacun à plus de civilité. 

C'est un triste constat, les déchets sont de plus en plus nombreux au bord des routes : mégots de cigarettes, papiers, mouchoirs, sacs plastique, canettes, pneus, déchets de chantier...Il y a de tout ! Eric Rauch, agent des services routiers du département du Haut-Rhin, nous explique même un cas récurrent : les bouteilles d'urine jetées par des chauffeurs routiers pressés. 

Ils prennent des bouteilles d'eau vide et ils urinent dedans. Et après, une fois que le bouchon est fermé, tout en roulant, parce qu'ils ne s'arrêtent pas pour faire leur besoin, ils jettent ça sur l'accotement. Après, nous on vient par derrière et on ramasse. Ecoutez, ne jetez pas sur l'accotement, mettez ça dans votre sac poubelle et ramenez-le à la maison.

Le Conseil départemental du Haut-Rhin vient de mettre en place plusieurs actions de sensibilisation : des panneaux à message variable sur les routes, des campagnes radio sur Top Music, des affiches ayant pour slogan : "ne rien jeter, c'est naturel"...La présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin, Brigitte Klinkert, nous détaille ces actions de sensibilisation 

Une grande action de communication sur nos routes haut-rhinoises à partir de messages variables pour dire aux gens : ça suffit, ne jetez plus vos déchets. A partir d'affiches aussi, pour dire stop aux déchets sur les routes.

Après la phase sensibilisation, place à la répression. Des opérations "coup de poing" vont être mises en place par le Conseil départemental en lien avec les forces de l'ordre afin de réprimer les automobilistes qui jettent leurs déchets sur les routes. Pour rappel, déposer ses ordures ménagères sur la route est interdit par la loi et passible d'une amende de 1 500€. Brigitte Klinkert nous en dit plus sur ces actions de répression :

 La sensibilisation c'est une chose mais si cela ne suffit pas, il va falloir passer à la phase répression. Nous sommes en contact avec la gendarmerie et les brigades vertes pour mettre en place des opérations "coup de poing" afin de réprimer cette atteinte à l'environnement au bord des routes par des amendes

Un dispositif onéreux pour ramasser les déchets

Au Centre routier de Rixheim, deux agents patrouillent trois jours par semaine et ramassent les déchets sur les 380 km de routes et les 120 km d'itinéraires cyclables. Ce ramassage de déchets constitue un véritable coût pour la collectivité : 80 000 € chaque année.

A l'échelle du département, quatre équivalents temps plein sont mobilisés sur le ramassage des détritus ces trois dernières années, c'est-à-dire entre 4 700 et 5 250 heures par an. Toutes ces heures dédiées au ramassage des déchets, c'est du temps en moins à consacrer aux autres tâches : l'entretien des routes, le fauchage ou la sécurisation du réseau.

Une pyramide de déchets a été construite par les agents routiers pour dénoncer ce phénomène. Elle est composée de pneus, de ferraille et de détritus issus des poubelles du Tour de France. 

Brigitte Klinkert s'exprime devant deux agents des services routiers : Pierre Canova et Eric Rauch. / @Top Music

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.