Strasbourg : des moutons à la place de tondeuses

Publié le 05/08/2019 à 06:00 - Mise à jour le 02/08/2019 à 12:07

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Strasbourg : des moutons à la place de tondeuses Olivier Moog, éleveur local et ses brebis. / @Top Music

L'Eurométropole a souhaité développer l'éco-pâturage urbain à Strasbourg afin d'entretenir naturellement les espaces verts de la ville et encourager les éleveurs locaux. Strasbourg accueille une vingtaine de moutons, répartis sur trois sites : le parc du Heyritz, le parc de l'Etoile et le quai du général Conrad.

Pour développer l'éco-pâturage à Strasbourg, l'Eurométropole, en partenariat avec trois éleveurs locaux, a décidé d'accueillir une vingtaine de moutons au centre-ville. Christel Kohler, adjointe au maire, en charge de "ville nature et ville nourricière" nous présente les sites où sont placés les moutons :

Au lieu de payer des prestations de fauches, nous réénumérons un éleveur local qui va mettre ses moutons au parc du Heyritz. Ils circuleront aussi place de l'Etoile et quai du général Conrad. Nous avons aussi mis des Highland cattle (race de vaches) à la ferme bussière de la Robertsau et des petits chevaux aussi qui seront déployés sur d'autres espaces de la ville.

Un changement radical pour des moutons campagnards

L'éleveur, Olivier Moog nous donne quelques précisions sur ses moutons :

Ce sont des moutons de race rustique donc ils auront toujours de quoi se nourrir, ils trouveront toujours. Que ce soit de l'herbe, des ronces, des feuilles, il y a tout qui sera ratiboisé, j'en ai aucun doute. Ils n'ont pas trop l'habitude de voir autant de monde mais avec moi il n'y a pas de soucis. C'est sûr que c'est un changement, d'habitude ils sont entre eux et là ils verront beaucoup d'êtres humains.  

Les moutons vont passer dans des endroits où les employés communaux ne pourront pas y accéder avec leurs machines. La brebis va créer des espaces, des ouvertures paysagères. Cela fera donc moins de travail pour les employés communaux et en même temps il y aura assez d'alimentation pour les brebis. 

Olivier Moog, nous explique l'importance de l'éco-pâturage :

C'est important pour la biodiversité déjà et pour la gestion écologique de la végétation. L'éco-pâturage peut créer des vocations. Les gens qui ne partent pas en vacances, vont voir les moutons, ils vont s'intéresser. Un jour, ils vont peut-être vouloir devenir berger ou éleveur. Tous les jours je serais là, au moins une fois par jour jusqu'au mois de novembre.

Les moutons resteront sur les trois sites (parc Heyritz, parc de l'Etoile et quai du général Conrad) jusqu'au mois de novembre

 

                               Les moutons de race rustique au parc du Heyritz. / @Top Music

 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.