J-2 avant le début des vendanges en Alsace

2 septembre 2019 à 16h10 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Les raisins sont mûrs en Alsace. / @Top Music

Les dates des vendanges 2019 en Alsace sont connues. Elles ont été définies ce lundi matin lors de l’assemblée générale de l’Association des Viticulteurs d’Alsace.

Pour le Crémant, les premiers coups de sécateurs pourront être donnés ce mercredi 4 septembre. Pour les vins tranquilles, les vendanges débuteront le jeudi 12 septembre.

Participez vous aussi aux vendanges

Les Vignerons indépendants d’Alsace proposent des vendanges touristiques. Devenez donc "Vendangeur d’un jour" ! Le vigneron vous accueillera et vous présentera les techniques de vendanges puis vous irez dans une parcelle pour vendanger pendant une à deux heures. Ensuite retour au domaine pour une dégustation. Vous pourrez aussi partager le repas des vendangeurs. Toutes les infos www.alsace-du-vin.com (comptez entre 30 et 45 € pour un adulte).

Trouvez un job de vendangeur

Si un job de vendangeur vous intéresse, la cellule de Pôle Emploi "Alsace Vendanges" est ouverte jusqu’au 18 octobre. En un clic allez sur maintenant.pole-emploi.fr ou appelez le 03 89 20 80 70.


Nous avons demandé à Olivier Sohler, directeur du Syndicat des producteur de Crémant d'Alsace, comment il voyait ces vendanges 2019 :

Avec l’exceptionnel beau temps de ces dix derniers jours, la maturation s’est exceptionnellement accélérée et d’une manière impressionnante puisque les raisins ont pris plus de 2 degrés d’alcool potentiel en une seule semaine. Du quasi jamais vu ! La récolte s’annonce donc d’une très grande qualité. S’agissant des volumes annoncés, on pourrait dire qu’il s’agira d’une récolte qui peut être qualifiée de "normale et raisonnable". Une bonne nouvelle en soi puisqu’après un volume record produit en 2018 avec 310.000 hectolitres le Crémant d’Alsace confirme une nouvelle fois sa position de locomotive de l’ensemble des vins d’alsace au vu de ses statistiques de progression sur les sept premiers mois de l’année, et tout particulièrement sur les marchés de l’export qui draine une évolution particulièrement intéressante. L’avenir reste donc au beau fixe pour notre appellation qui commercialise quelques 34 millions de bouteilles par an et qui représente 27% de l’ensemble des aoc viticoles produites en Alsace !