Contrôles des poids lourds à Strasbourg

17 septembre 2019 à 12h26 par Rédaction

TOP MUSIC
Les contrôles de police sur les poids lourds / @Top Music

Des contrôles ont été effectués ce matin le long de l'avenue du Rhin à Strasbourg. 2 500 camions circulent chaque jour sur cet axe, c'est encore trop pour la Ville de Strasbourg qui souhaite renforcer les contrôles pour un trafic plus fluide et pour limiter la pollution. 

La Ville de Strasbourg a organisé ce mardi un contrôle des poids lourds circulant sur l'avenue du Rhin, une des artères les plus fréquentées de la ville après l'A35. Le but de l'opération est de vérifier si les poids lourds respectent l'arrêté anti-transit qui est mis en place depuis 2012. Cet arrêté interdit le transit des poids lourds sur l'avenue du Rhin. Selon Yves Laugel, directeur du SIRAC, le service de l'information et de la régulation automatique de la circulation, il faudrait que les camions empruntent des itinéraires alternatifs afin de réduire les nuisances sonores et le taux de pollution sur l'avenue. 

Un poids lourds qui n'a pas à livrer sur l'avenue du Rhin ou sur Strasbourg n'a pas à circuler sur l'avenue du Rhin. Pour ça, il y a l'A35 ou le pont Pflimlin. Il y a de quoi passer ailleurs car l'avenue du Rhin est devenue une artère très urbanisée aujourd'hui. / Yves Laugel

Tous les camions ont été contrôlés ce matin par la police. / @Top Music

En effet, plus de 45 000 véhicules passent chaque jour sur l'avenue du Rhin dont environ 2 500 camions. Ce tout premier contrôle va permettre d'évaluer le nombre de poids lourds qui circulent sans réglementation par l'avenue du Rhin. Si les camions ne respectent pas cet arrêté et que leurs papiers ne sont pas en règle, ils seront verbalisés. 

Ils sont verbalisés d'une part sur l'amende d'interdiction de transit mais comme nous avons aussi la DREAL pour contrôler, nous allons tout contrôler : les papiers du véhicule, le véhicule, les temps de roulement... Donc l'amende peut monter relativement haut en fonction des infractions. 

Des contrôles se feront désormais une fois par mois par la police nationale et municipale sur l'avenue du Rhin, hors des heures de pointes pour ne pas gêner les automobilistes.