La Fondation du Patrimoine choisit Froeschwiller et Altkirch

30 août 2022 à 9h46 - Modifié : 30 août 2022 à 10h55 par Sebastien Ruffet

Eglise Froeschwiller
L'Eglise de la Paix a été reconstruite en 1874
Crédit: @Wikipedia - Ralph Hammann

La Fondation du Patrimoine via la Mission Bern et la FDJ, a dévoilé ce 29 août les 100 projets départementaux retenus pour 2022. Parmi eux, deux édifices en Alsace.

Bas-Rhin : l'Eglise de la Paix de Froeschwiller

C'est un lieu à haute valeur symbolique qui a été sélectionné ici. Son histoire d'avant guerre franco-prussienne n'est pas bien connue. On sait qu'ici existait une première église dès le 17e siècle, et qu'elle avait été consacrée en église simultanée après l'avènement des thèses de Luther : les cultes catholiques et protestants s'y succédaient alors

Arrive le premier grand conflit aux frontières de l'Alsace. L'église venait de bénéficier de quelques travaux pour agrandir sa nef, en 1845. C'est ici que, pendant le conflit, l'édifice va héberger les blessés des combats. 50 000 Français qui tentent de repousser 130 000 Prussiens dans une bataille qui fera plus de 20 000 morts. La Prusse pilonne le site et l'église est détruite. L'Empereur Guillaume s'engage néanmoins à sa reconstruction, et ce sera chose faite dès 1874 dans un style néo-gothique cher à ceux qui sont aujourd'hui nos cousins allemands. 

Les autorités vont rapidement la classer monument historique, et anecdote étonnante, dès le retour de l'Alsace à la France, elle en est "désinscrite" ! Malgré trois demandes, il faut attendre le 3 novembre 2020 pour voir l'église de la Paix enfin inscrite aux monuments historiques français !

Depuis 1874, l'édifice n'a fait l'objet d'aucun chantier de préservation, et de fait, il est aujourd'hui au bord de l'effondrement. Des fissures importantes apparaissent, les vitraux se fissurent, de l'eau s'est infiltrée... Des travaux urgents doivent être engagés, et certains ont même déjà commencé.

L'église est aujourd'hui un symbole de paix franco-allemande, avec un stèle commémorative, et un passage lors des visites thématiques autour de la guerre de 1870.

 


 

Haut-Rhin : la Maison Haas-Gilardoni à Altkirch

Nous sommes au début des années 1870, et la tuilerie Gilardoni produit de la terre cuite à partir de la glaise locale. Sans doute expérimentale, cette maison devait abriter des ouvriers, mais avec cette particularité : elle n'est construite qu'à partir de la production de la tuilerie. Autrement dit, il n'y a aucune poutre en bois. Que de la tuile ou de la brique. Des éléments façonnés pour pouvoir réaliser une voûte et se passer de charpente. Une technique ultra innovante pour l'époque et qui présente un intérêt patrimonial indiscutable. La maison d'origine n'ayant pas de fondations et étant dans un état de délabrement avancé, l'idée est de la reconstruire à l'identique en utilisant les mêmes matériaux pour redécouvrir les techniques utilisées à l'époque. C'est toute l'histoire industrielle du sud de l'Alsace qui renaît. 

La future maison rebâtie abritera un musée Gilardoni, avec l'aide de la dernière tuilerie artisanale du Grand Est, basée à Niederviller. Le projet sera mené en partenariat avec l'Université de Haute-Alsace et des lycéens de Altkirch de la filière bâtiment. 

Un appel aux dons à hauteur de 25 000€ a en outre été lancé pour des travaux qui devraient durer deux ans


A lire aussi

En mars derniere était dévoilée la liste des "lieux emblématiques" pour 2022. Nous faisions le point sur les projets en cours en Alsace dans l'article "Mission Patrimoine : quels édifices en Alsace ?"


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7