Mulhouse : le musée de l’Auto expose ses trésors pour ses 40 ans

21 avril 2022 à 13h26 par Noé Chaillot

L'expo universelle du musée de l'auto ouvrira le 29 avril
L'expo universelle du musée de l'auto ouvrira le 29 avril
Crédit: Top Music - NC

Le musée de l’Automobile-Collection Schlumpf de Mulhouse présente des pièces de sa collection jusque-là inconnues du grand public pour ses 40 ans. L’exposition ouvre le 29 avril et une fête d’anniversaire aura lieu le week-end du 9 et 10 juillet au côté de la collection des frères Schlumpf.

Plusieurs thèmes sont mis en avant à l’exposition du musée mulhousien, de l’hippomobile jusqu’à l’automobile et de la Bugatti jusqu’aux simples voitures populaires. « C’est à la fois une vision rétrospective de ce qu’a été le musée du collectionneur Fritz Schlumpf au musée d’aujourd’hui » explique Catherine Fuchs-Roucher-Sarrazin, la conservatrice en chef du patrimoine des musées du M2A et commissaire de l’exposition du musée. Ces 40 ans sont l’occasion de remettre en question la conservation de certaines ruines. Faut-il tout conserver et risquer de perdre du temps dans des conservations inutiles ou bien moins conserver et passer à côté de ruines historiques de grande valeur ? La conservatrice précise qu’un quartier de la salle principale a été vidé pour l’anniversaire, pour faire place à 70 véhicules de toutes sortes. On peut dire que le musée a mis le turbo ! Le dynamisme et l’esthétisme de l’exposition nous font tourner à 100 à l’heure.

Catherine Fuchs-Roucher-Sarrazin, commissaire de l’exposition du musée

Les bijoux de la collection valent le détour

La limousine Bugatti ayant fait la guerre est de sortie. Fritz Schlumpf récupère en 1963 des pièces de cette limousine qui a servi aux allemands pendant la guerre à Molsheim. Sa remorque, sa longueur et l’histoire qu’elle dégage laissent place à une grande fascination. « La vie d’une auto de luxe n’est pas un long fleuve tranquille » précise l’ancien directeur du musée de l'auto de Mulhouse Patrick Garnier. Référence amusante au fait que la limousine comme l’Alsace était tiraillée entre la France et l’Allemagne… La Mercedes-Benz type 770 K de 1939, de la même manière qu’une découpe d’anatomie, est coupée en deux dans une salle du musée. Une partie au sol, l’autre suspendue dans les airs. Très appréciée des dignitaires du 3ème Reich, elle est connue pour son côté impressionnant et pour sa solidité à toute épreuve.

Une exposition pour tous les goûts

La première voiture 100 % Peugeot s’invite à l’exposition. Les Peugeot précédentes possédaient des moteurs d’autres marques, mais celle-ci a la chance de se mouvoir grâce à un moteur Peugeot. Vous aimez les aventures de Gaston Lagaffe dans la bande dessinée ? Vous ne serez pas déçu d’admirer sa voiture dans la même pièce du musée : la Fiat 509 ! Les expositions sont variées comme le souligne la conservatrice : « Ce ne sont pas que des voitures, il y a aussi pleins d’autres objets qui participent à l’enrichissement de la collection du musée ». On trouve un traineau et des arbalètes dans l’exposition en référence à la double culture franco-suisse des frères. Des foulards Hermès dans une vitrine à la fin de la visite nous font regretter l’hiver et de ne pas avoir les moyens de s’en acheter…

Catherine Fuchs-Roucher-Sarrazin, commissaire de l’exposition du musée

Le musée n’a pas pris une seule ride

Le musée de l'auto de Mulhouse est tourné vers l’avenir étant donné que l’automobile fait face à des mutations dans notre société. Les enjeux du 21ème siècle éclatent avec la flambée du prix de l’essence et le réchauffement climatique. La conservatrice affiche donc une volonté de présenter une exposition tournée vers des questions d’avenir, notamment avec les voitures électriques. « Aujourd’hui l’automobile est dans un tournant » explique-t-elle en parlant de l’apport numérique que propose l’exposition. Des tablettes sont disponibles pour visualiser une automobile en construction non-finalisée comme si elle était neuve. Il suffit de placer la tablette sur l’automobile pour choisir sa couleur sur l’écran. Il est même possible d’entendre le bruit de son moteur pour plus de réalisme. Dans cette idée d’avenir, les actions participatives sont les bienvenus. Des étudiants en design et textile de Mulhouse ont réalisé des productions murales présentées au début de la visite. « Il faut que l’histoire et le patrimoine du musée ne se perdent pas et soient conservés chez la jeunesse » évoque l’ancien directeur du musée.

 


Un peu d’histoire sur l’origine du musée ?

Nombreux se demandent pourquoi Fritz Schlumpf a construit le musée à cet endroit précis. Des théories justifient cela par le fait qu’il aurait voulu rendre un hommage à sa mère mulhousienne, enterrée tout près du musée. Ce serait une grande preuve d’amour de lui construire cet édifice. Pourtant sa mère n’hésitait pas à lui faire de reproches. Patrick Garnier, présent à l’ouverture du musée en 1982, nous révèle ce que lui disait sa mère : « Attention, on ne peut manger qu’un seul Beefsteak à la fois » en reprochant à son fils de s’acheter trop d’automobiles inutilement. Étant donné le succès du musée, elle ne devait pas être bien méchante avec son fils… Simple théorie ? Preuve d’un amour familiale à tout épreuve ? Nous ne le saurons jamais, mais nous pouvons laisser place à notre imagination.


Exposition à l’occasion des 40 ans du musée : Iconiques mécaniques et autres curiosités

Du 29 avril au 6 novembre


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7