La saison oenotouristique redémarre

1er juin 2022 à 14h10 par Céline Rinckel

"Vendangeur d'un jour" est un événement proposé à l'automne
"Vendangeur d'un jour" est un événement proposé à l'automne
Crédit: Top Music - CR

Nos viticulteurs alsaciens ont décidément plein d’imagination ! Après le Slow Up ce dimanche sur une partie de la Route des vins d’Alsace, les Vignerons indépendants proposent eux leurs événements oenotouristiques : apéro gourmand, pique-nique ou encore vin nouveau.

« L’Alsace est en avance par rapport au reste de la France sur l’oenotourisme. On le pratique depuis 15 ans minimum », explique Catherine Schmitt, vigneronne à Ottrott et vice-présidente du Synvira (le syndicat des vignerons indépendants d’Alsace qui rassemble 440 adhérents cultivant 4 940 hectares). Le pique-nique chez le vigneron (lors du week-end de la Pentecôte) est l’événement phare. D’abord uniquement alsacien, il est maintenant repris dans de nombreuses régions viticoles françaises. En Alsace, une soixantaine de domaines participera ce week-end des 4, 5 et 6 juin. Le principe est toujours le même : ramenez votre pique-nique et le vigneron lui s’occupe de l’accueil, des vins et des animations. L’événement se veut familial. En 2019, le pique-nique chez le vigneron indépendant a rapporté en Alsace un chiffre d’affaires de 441 000 euros aux vignerons participants.

Pour s’initier aux vins d’Alsace

Autre événement, à faire en couple ou entre amis : l’apéro gourmand chez le vigneron indépendant. Tous les vendredis soirs jusqu’au 19 août des caves vous ouvrent leurs portes. Les vignerons proposent un accord de cinq vins avec cinq mets. 38 domaines participeront en 2022, soit 137 apéros gourmands organisés à travers l’Alsace. Un peu plus tard dans la saison, à l’automne, deux autres événements sont au programme : le vin nouveau (à partir du dernier week-end de septembre et jusqu’à la fin des vendanges) et vendangeur d’un jour (pour découvrir le quotidien d’un vigneron).

Le bar à avignes du domaine Fritz-Schmitt à Ottrott. / @Top Music - CR 

Être vigneron indépendant, c’est maîtriser tout le travail du vigneron, c’est-à-dire de la plantation jusqu’à la commercialisation. C’est aussi un métier où tu peux transmettre ta passion aux différents clients ou aux gens qui t’entourent. Et surtout il faut que les gens viennent, participent à nos événements oenotouristiques pour qu’ils comprennent ce qu’on veut leur faire passer comme message au niveau du métier et de la passion qu’on a. Nous on va faire « l’apéro gourmand », mais on fait surtout « les vendangeurs d’un jour » parce que ça c’est quelque chose qui me tient à coeur. Et on fait la soirée « vin nouveau ». Ce sont les trois événements que l’on va faire cette année. On a effectivement ouvert un bar à vignes depuis deux ans sur la Voie verte qui va de Saint-Nabord à Rosheim. Ce bar à vignes est ouvert tous les dimanches et on fait participer un food truck souvent le dimanche à midi. Et vraiment c’est un endroit qui est idyllique, qui est vraiment très chouette. Et on est content parce qu’on l’a démarré dimanche et on a tous nos clients qui sont revenus avec le sourire jusque derrière des oreilles, et ça nous fait chaud au coeur.

Catherine Schmitt, vigneronne à Ottrott et vice-présidente du Synvira

Bientôt une ambassade à Strasbourg

Les vignerons indépendants d’Alsace ont aussi un grand projet en cours à Strasbourg : « Le comptoir des vignerons alsaciens » qui sera une ambassade des vignerons dans la capitale alsacienne. Le comptoir sera situé place Gutenberg, dans les locaux de la CCI. Un budget de 400 000 euros est alloué à ce projet qui vient d’obtenir son permis de construire. Aucune date d’ouverture n’a été annoncée pour le moment.

............................................

Pour tous les événements oenotouristiques des vignerons indépendants d’Alsace,

il faut s’inscrire : www.alsace-du-vin.com

............................................

A lire également :

70 ans pour la cave coopérative du Roi Dagobert

Des caisses à vin personnalisées made in Alsace pour votre déco

Wolfberger fête ses 120 ans à Eguisheim

Ribo : les premiers vins désalcoolisés d’Alsace


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7