PUBLIREPORTAGE - Isabelle, femme d’artisan

22 novembre 2022 à 11h47 - Modifié : 22 novembre 2022 à 13h55 par Céline Rinckel

Isabelle Schaal est femme d'artisan à Erstein
Isabelle Schaal est femme d'artisan à Erstein
Crédit: DR

Derrière chaque grand homme se cache une femme (et l’inverse est tout aussi vrai). Isabelle Schaal est femme de dirigeant : son mari est artisan à Erstein. Comment travaille-t-on en duo, aux côtés du patron ?

Pendant (trop) longtemps, les femmes d’artisans n’ont pas eu un réel statut. Elles étaient nombreuses à aider l’entreprise familiale sans reconnaissance. Ça n’est plus le cas aujourd’hui, où de nombreux conjoints de dirigeants intègrent l’entreprise après une première expérience « ailleurs ». A Erstein, Isabelle Schaal a eu un tel parcours. Marié à Didier, Isabelle a fait une carrière en banque pendant une vingtaine d’années avant d’intégrer la menuiserie familiale : « dans mon parcours j’ai 20 ans de banque, comme gestionnaire de clientèle, donc les chiffres je connaissais ». Didier, son mari, président de l’entreprise, est la 4ème génération de sa famille à gérer la menuiserie. « J’ai un mari qui est cool. Il a été dans l’atelier pendant dix ans et après il a pris le relais au niveau du bureau. Le fait que je le rejoigne dans l’entreprise, mon mari il était « in love », ça a fait un deuxième mariage. Cette entreprise est une entreprise familiale. Mon mari y est très attaché », explique Isabelle.

Une transition en douceur

Isabelle Schaal a intégré l’entreprise familiale il y a neuf ans alors que sa belle-mère, son beau-père et une tante étaient toujours présents mais allaient prendre leur retraite. La transition s’est faite tranquillement. Isabelle a d’abord pris en charge la partie commerciale, la prise de rendez-vous puis petit à petit la comptabilité. « Le fait d’avoir une première expérience ailleurs m’a permis d’amener de la plus-value au niveau organisation et stratégie dans l’entreprise », précise Isabelle qui a un peu changé les lignes. « Comme je viens d’un domaine commercial, la négociation pour certains contrats, moi j’arrive à le faire avec plus d’aisance. Je suis commerciale à la base ». Didier, son mari, gère l’atelier. Douze personnes travaillent dans l’entreprise.

Pas de retour en arrière

Les points positifs sont nombreux pour Isabelle depuis qu’elle a intégré l’entreprise familiale : « mon chef est mon mari, j’ai plus d’autonomie, plus de liberté. J’ai aussi pu m’occuper des enfants lorsqu’ils étaient plus jeunes (ils sont aujourd’hui 18 et 23 ans) ». Reste qu’il y a aussi un peu de négatif : « je n’ai pas beaucoup de collègues ; on n’a pas de cafet’ (rire) ». Au final, Isabelle avoue : « Je suis contente d’avoir fait autre chose avant ». Mais la femme de dirigeant rajoute qu’elle n’envisage plus actuellement de quitter l’entreprise familiale.

...........................................................

Isabelle et Didier Schaal sont adhérents à la CAPEB 67. Mais la CAPEB, c’est quoi ?

La CAPEB (confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) est l’organisation professionnelle qui défend, représente et accompagne les entreprises du Bâtiment. Véritable soutien de proximité, la CAPEB apporte aux entreprises toutes les informations (juridiques ou techniques) utiles à leur activité.

En tant que particulier, faire appel pour vos travaux à un adhérent CAPEB c’est faire le choix de la proximité et de la qualité.

www.capeb67.fr

...........................................................

Relisez nos autres publireportages : 

PUBLIREPORTAGE - L’artisan solo et toujours dispo


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7